NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’Allemagne renforce les incitations en faveur des voitures électriques

Le gouvernement de la chancelière Angela Merkel et les constructeurs automobiles allemands ont convenu d’augmenter les incitations financières pour les voitures électriques, en intensifiant les efforts visant à s’éloigner du moteur à combustion et à réduire les émissions.

Première annonce choc : les aides à l’acquisition de véhicules électriques vont augmenter de 50% et atteindre 6 000 euros par véhicule électrique et ce dès ce mois-ci et dureront jusqu’en 2025, selon Bernhard Mattes, président du lobby allemand de l’automobile VDA.

Cet accord intervient un jour après la visite de Mme Merkel dans une nouvelle usine de voitures électriques Volkswagen à Zwickau, en Allemagne orientale. La chancelière a été critiquée pour n’avoir pas réussi à réduire davantage les émissions de gaz à effet de serre, tandis que Volkswagen, le plus grand constructeur automobile du monde, a investi des milliards d’euros dans le passage aux véhicules électriques.

Changement de paradigme

Le programme de protection du climat 2030 de Merkel, dévoilé en septembre, cible pas moins de 10 millions de voitures électriques sur les routes allemandes d’ici à cette année. Un objectif que la plupart des experts de l’automobile estiment irréaliste, même avec des subventions généreuses.

Selon le Centre de recherche automobile de l’Université de Duisburg-Essen, au début de l’année, il y avait environ 420 000 véhicules électriques et hybrides sur un parc national estimé à 47 millions de véhicules.

Angela Merkel a qualifié les défis auxquels le secteur est confronté « d’un changement de paradigme en matière de mobilité qui n’a jamais été réalisé dans l’histoire de l’automobile ».

L’Allemagne se rapproche de la Norvège pour son leadership européen avec des ventes de près de 53 000 voitures 100% électriques cette année, selon l’autorité fédérale des transports routiers.

Si l’on ramène ce chiffre au nombre de véhicules par habitant, l’Allemagne reste loin derrière la Norvège, et on ne sait toujours pas combien de clients allemands passeront finalement aux voitures électriques dans un pays doté d’un riche héritage automobile centré sur les moteurs à combustion.

1 million de stations de recharge d’ici 2030

Les efforts du gouvernement pour promouvoir les voitures électriques comprennent également l’augmentation du nombre de bornes de recharge publiques à 50 000 d’ici deux ans. Les constructeurs automobiles contribueront au financement de 15 000 stations d’ici 2022. BMW a annoncé qu’elle installerait 4 100 points de charge sur ses sites allemands d’ici 2021, dont environ la moitié serait ouverte au public.

« Je vois cela comme une chance absolue d’augmenter la demande, ce qui sera bon pour nous », a déclaré le 5 novembre Klaus Rosenfeld, président-directeur général du fournisseur automobile allemand Schaeffler AG.

« Tout ce qui contribue à réaliser cette transformation de la mobilité, à augmenter la demande des consommateurs, est bon pour nous, alors nous nous félicitons de la décision prise aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Angela Merkel a indiqué que le gouvernement mettait l’accent sur la promotion des véhicules électriques, mais qu’il était également ouvert à la technologie de l’hydrogène. Elle souhaite qu’un million de stations de recharge soient en place d’ici 2030.

Ferdinand Dudenhoeffer, directeur du Centre de recherche automobile, estime à environ 5 millions le nombre d’immatriculations de voitures 100% électriques et hybrides d’ici 2030. « Atteindre ce niveau serait un succès », avait-il annoncé en septembre.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !