NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’agriculture biologique gagne du terrain en France

L’agriculture biologique ne cesse de gagner du terrain en France. Et ce, littéralement : selon les chiffres publiés mardi 21 février par l’Agence Bio, les surfaces consacrées à l’agriculture biologique et le rythme de conversion des exploitations tricolores à ce mode de production respectueux de l’environnement ont continué de progresser en France en 2016.

L’agriculture biologique est un mode de production dont les pratiques se veulent plus respectueuses de l’environnement, excluant de ce fait l’utilisation de produits chimiques de synthèse et d’Organismes Génétiquement Modifiés. Il s’agit de pratiques culturales et d’élevages qui visent à répondre aux besoins humains tout en préservant la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau.

Fin 2016, la surface agricole française certifiée bio a dépassé le million d’hectares, soit une progression de 5% par rapport à 2015. Mieux, si l’on tient compte des fermes en cours de transition vers ce type d’agriculture, les cultures certifiées bio atteignent une surface totale de 1,54 million d’hectares. Une croissance de l’ordre de 16%.

Les exploitants autorisés à accoler la feuille verte, garante du respect des critères de production biologique, sur leurs produits s’élèvent à 32.326. Soit une progression de 12% par rapport à 2015. Globalement, les fermes bio représentent désormais 7,3% des fermes tricolores, plaçant la France sur la troisième marche du podium au sein de l’Union Européenne.

“On a une année 2016 exceptionnelle, avec 3.900 nouveaux agriculteurs dans le bio, c’est une progression très spectaculaire”, se réjouie Florent Guhl, directeur de l’Agence Bio qui évoque un effet d’émulation pour expliquer cette croissance historique. “Il y a un phénomène de voisinage. Quand un agriculteur se convertit au bio, ses voisins s’interrogent et sont tentés de suivre l’exemple”.

Autre facteur de cet engouement pour l’agriculture biologique : la crise qui a secoué de nombreux secteurs de l’agriculture. La chute vertigineuse du prix du lait et de la viande a notamment convaincu de nombreux producteurs et éleveurs de franchir le pas. En 2016, pas moins de 500 élevages bovins laitiers et allaitants ont décidé de s’engager dans le bio. Du côté des grandes cultures, l’Agence Bio dénombre 870 fermes converties, soit “environ 60.000 hectares dont la conversion débute en 2016″.

L’engouement pour le bio se trouve également du côté du consommateur : toujours selon les chiffres de l’Agence Bio, la part de l’alimentation biologique dans le panier des consommateurs français a progressé de 20% en un an. Les citoyens tricolores sont aujourd’hui 7 sur 10 à consommer “régulièrement” des produits issus de l’agriculture biologique.

L’Agence Bio prédit une croissance à hauteur de 7 milliards d’euros pour le marché bio en 2016, contre 5,5 en 2015, grâce à des ventes en franche progression “dans tous les circuits de distribution”.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !