NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La sécheresse se prolonge aux Etats-Unis

La sécheresse se prolonge aux Etats-Unis
Le Texas est l'état le plus sévèrement touché, avec les trois quarts de son territoire qui subissent une sécheresse qualifiée d’"exceptionnelle".

Il semblerait qu’en France la sécheresse soit derrière nous, avec des pluies assez conséquentes pour consoler (en partie) les agriculteurs et mécontenter les vacanciers… De l’autre côté de l’Atlantique en revanche, les Etats-Unis n’en ont pas fini avec les fortes chaleurs.

Voilà près de deux mois désormais que le Midwest subit les affres du climat avec plus de 10% de ses terres touchées. L’est de l’Iowa et le nord de l’Illinois, soit les deux principaux producteurs de maïs et de soja du pays, avec à eux seuls un tiers de la production totale annuelle, sont durement touchés. Tous deux font partie de la « Corn Belt » (« ceinture de maïs »), où les températures ont dépassé pour la trentième fois les 38 degrés celsius cette semaine, ce qui n’est pas sans conséquence pour les cultures, lesquelles sont de surcroît entrées dans une phase-clé de croissance : la pollinisation. Sachant que les précipitations exceptionnelles du printemps, en partie responsables (avec la fonte des neiges) d’inondations historiques, avaient déjà bouleversé l’ordre établi, il s’agit là d’un nouveau coup très dur pour la production agricole de la région.

Le Midwest n’a cependant pas le monopole de la sécheresse et 42 % des régions affectées en subissent actuellement une « exceptionnelle », soit le plus haut échelon du classement établi par l’US Drought Monitor, qui concerne exclusivement le sud du pays.

sécheresse record aux etats-unis

75,5% de la superficie du Texas sont aujourd’hui touchés. Selon le climatologue John Nielson Gammon, c’est la troisième sécheresse la plus sévère que l’Etat ait connu depuis… 1895. La ville de Lubbock a en outre battu un triste record mardi, le thermomètre ayant affiché plus de cent degrés fahrenheits (soit plus de 38 degrés celsius).

Plusieurs Etats voisins – le Nouveau-Mexique à l’ouest, l’Oklahoma au nord et la Louisiane à l’est – tirent eux aussi la langue. La faute au phénomène climatique de « La Nina », auquel les spécialistes avaient déjà imputé les inondations qui ont frappé l’Australie en décembre et janvier derniers.

Dans le Dakota du Sud, quelque 1 500 morts de bétail ont officiellement été enregistrées depuis le début de la semaine. « Malheureusement, il y en a sûrement plus », avertit Dustin Oedeken, vétérinaire, puisqu’ « il ne s’agit que de celles qui ont été rapportées à (son) bureau ». Le Nebraska, à la frontière sud, a de son côté évalué entre 1 200 et 1 400 le nombre de spécimens victimes de la sécheresse.

Si les dégâts sur l’agriculture et l’élevage inquiètent de par des répercussions inévitables sur les marchés, des mesures de prévention vont également devoir être prises pour limiter l’impact de la canicule sur la santé humaine. Une vingtaine de personnes n’y auraient pas survécu. Encore une qui rentrera sûrement dans l’Histoire…

Crédits photos : flickr - CIAT International Center for Tropical Agriculture / fotopedia - iLoveButter
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • lilou

    Et ce n’est que le commencement… Chaque année, il fera de plus en plus chaud !

  • gaga

    C’est justement pour ca, qu’il faut que tout le monde y mette un peu du sien et surtout nos gouvernements.