NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La Norvège attaquée en justice pour des forages pétroliers dans l’Arctique

Deux ONG engagées dans la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique ont annoncé avoir porté plainte contre la Norvège. Cette action en justice vise à protester contre les autorisations de prospection pétrolière que le gouvernement norvégien accorde dans les eaux arctiques de la mer de Barents. Selon les deux plaignants, ces concessions pétrolières enfreignent l’Accord de Paris.

Au niveau mondial, la Norvège est un des plus importants producteurs de pétrole. Depuis quelques années cependant, la production norvégienne d’hydrocarbure accuse de fortes baisses : elle a notamment diminué de moitié depuis le début des années 2000. Pour relancer cette activité lucrative, le gouvernement a décidé d’ouvrir certaines zones de la mer de Barents à la prospection. En mai dernier, ce ne sont pas moins de 10 licences (couvrant 40 blocs) qui ont été accordées à 13 groupes pétroliers (Statoil, Chevron, ConocoPhillips…).

Trois de ces licences, situées dans une région maritime frontalière avec la Russie, étaient jusqu’alors inexplorées et inexploitées et sont ainsi fortement contestées. Les ONG Greenpeace et Natur og Ungdom s’inquiètent notamment de la zone la plus septentrionale, proche de la banquise, dont l’exploitation pourrait avoir des effets néfastes sur l’environnement.

Le recours en justice lancé par ces deux organismes de protection de l’environnement a pour objectif l’annulation de ces autorisations. Selon les plaignants, il s’agit d’ailleurs d’une grande première : jusqu’à présent, aucune plainte contre un État ne s’était appuyée sur l’Accord de Paris sur le climat. Les plaignants pourront également s’appuyer sur la modification de 2014 de la Constitution norvégienne, qui garantit notamment à tous les citoyens le droit à un environnement sain.

“Ce sera la population contre le pétrole de l’Arctique”, estime Ingrid Skjoldvaer, porte-parole de Natur og Ungdom. “La Constitution oblige l’État à garantir un environnement sain, et la définition d’un environnement sain est liée aux engagements de l’Accord de Paris”, a pour sa part déclaré Truls Gulowsen, responsable de Greenpeace Norvège.

L’accord de Paris sur le climat est un accord universel qui fait suite aux négociations de la COP21, qui s’est tenue en décembre 2015 à Paris. Cet accord prévoit notamment de contenir le réchauffement climatique “en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels” voire à “poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5°C”.

La Norvège a été un des premiers pays à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Selon Ole Berthelsen, porte-parole du ministère du Pétrole et de l’Énergie, l’État considère cependant que “l’attribution de nouvelles licences de production satisfait les exigences résultant du paragraphe 112 de la Constitution et que la validité des concessions ne peut donc pas être attaquée sur cette base”.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.c3j8vb5w4dxctv36cxct5x4wd.com/ c3j8vb5w4dxctv36cxct5×4wd

    Title…

    [...]always a huge fan of linking to bloggers that I enjoy but really don’t get quite a bit of link love from[...]…

  • http://www.nt54wcm85nvw4t4covtw.com/ nt54wcm85nvw4t4covtw

    Title…

    [...]please take a look at the websites we adhere to, including this 1, as it represents our picks from the web[...]…

  • http://www.2cn48527tbx34cwtv425d.com/ 2cn48527tbx34cwtv425d

    Title…

    [...]check beneath, are some entirely unrelated sites to ours, nevertheless, they are most trustworthy sources that we use[...]…