NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La manne d’Autolib’ se rapproche de Bolloré

La manne d’Autolib’ se rapproche de Bolloré
Le marché d’Autolib’, ce système de location de voitures électriques en région parisienne, pourrait ne plus échapper au groupe Bolloré et à son propre modèle, la « Blue Car »

Europe Ecologie plus que réservé

La municipalité devrait investir 35 millions d’euros pour la construction des stations et des bornes de recharge. Mais alors que de plus en plus de communes de la proche banlieue envisagent d’installer à leur tour des stations, comme Vincennes (Val de Marne) et Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), le groupe écologiste du Conseil de Paris, habituellement rattaché au maire de Paris Bertrand Delanoë, a fait part de son opposition au projet. Il considère en effet qu’Autolib’ est « inadapté aux besoins des Franciliens » et que s’il « coûtera à l’usager l’équivalent d’une course de taxi, il provoquera l’usage d’énormes camions pour réapprovisionner les stations vides, paralysant encore plus le trafic et neutralisant tous les efforts réalisés pour diminuer l’empreinte carbone des déplacements franciliens ».

Réunis sous la bannière de Cécile Duflot, les conseillers privilégient la solution de l’auto-partage, système dans lequel le véhicule est rendu là où il a été emprunté, ce qui évite à l’exploitant d’avoir à le replacer. Dans tous les cas, le marché des systèmes urbains de location de véhicules électriques semble avoir le vent en poupe, comme en témoigne l’initiative du groupe Ecoloc’Car en Ile-de-France. Reste à savoir désormais comment celui s’adaptera à la capitale.

Crédit photo : Bolloré

Pages : 1 2

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !