NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La lutte contre le réchauffement climatique devient de plus en plus une stratégie d’entreprise

La lutte contre le réchauffement climatique devient de plus en plus une stratégie d'entreprise
L’éco-conversion sert les intérêts financiers des entreprises, qui sont de plus en plus nombreuses à en prendre conscience

Un certain nombre de grandes entreprises semblent enfin réaliser l’importance de la lutte contre le réchauffement climatique et s’engagent pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

C’est en tout cas ce qu’a constaté le Carbon Disclosure Project (CDP), une organisation indépendante qui suit et évalue les efforts environnementaux des plus grandes sociétés mondiales. Dévoilé hier, son rapport annuel a révélé que plus des deux-tiers des 396 entités étudiées (68% très exactement) font désormais de la lutte contre l’augmentation des températures l’un des piliers de leur stratégie, soit 20 points de plus que l’an passé. Elles sont en outre 74% à s’être fixées des objectifs de diminution de leurs rejets carbone et près de la moitié à se féliciter d’être déjà parvenues à réduire leur dépendance à l’énergie fossile. C’est encore une fois nettement plus que l’an passé, où elles n’étaient que 19% à pouvoir s’en targuer, rapporte le CDP.

Il faut dire que les entreprises y trouvent un intérêt de taille. Le rapport fait ainsi état d’un lien incontestable entre les nouvelles velléités vertes des entreprises et leurs performances sur les marchés. Les plus engagées seraient même parvenues à pratiquement doubler la rentabilité moyenne du capital investi entre 2005 et 2010.

59% d’entre elles ont par ailleurs déclaré qu’il leur a fallu seulement trois ans pour compenser les dépenses liées à leurs efforts de réduction des émissions carbone. En charge de la question du changement climatique chez Tesco, groupe britannique de distribution, David North souligne de son côté que « cela fait des années que (l’entreprise réduit ses) émissions (de GES), ce qui lui a permis d’économiser plus de 200 millions de livres (NDLR : environ 230 millions d’euros) chaque année en dépenses énergétiques. C’est donc gagnant-gagnant pour le business et pour l’environnement ».

Tesco fait partie des dix entreprises de l’étude, avec d’autres grands groupes comme le constructeur automobile allemand BMW ou encore Sony et Honda, qui ont consenti le plus d’efforts en termes de transparence et d’actions pour atténuer leur impact environnemental. Et si aucune entreprise française ne figure dans ce « top 10 », le CDP a toutefois salué le verdissement des groupes AXA et Schneider Electric.

« Les entreprises qui n’ont pas encore de nouvelle stratégie énergétique vont devoir travailler dur pour rester compétitives car nous approchons à grand pas vers une économie qui peut de moins en moins compter sur les ressources fossiles »,  analyse Paul Simpson, directeur général du CDP. Malgré des résultats encourageants dans l’ensemble, l’étude a cependant confirmé l’existence de mauvais élèves qui s’obstinent notamment à dissimuler leur bilan carbone. Parmi eux, les Américains Apple – décidément pas épargné ces temps-ci – et Amazon.com, la Bank of China ou encore le pétrolier national russe Rosneft. Il ne faut pas se leurrer, certains mettront plus de temps que d’autres à comprendre que l’intérêt de la planète est aussi le leur…

Crédits photos : flickr - akeg / wikimedia commons - Katrina Tuliao
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • acruz

    Même si les entreprises font plus ca pour leur image que par volonté de protéger l’environnement, je trouve ca bien.

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/generale/id3341602 Générale by zegreenweb – Pearltrees

    [...] La lutte contre le réchauffement climatique devient de plus en plus une stratégie d’entreprise |… [...]