NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La cigarette nuit à l’environnement

La cigarette nuit à l’environnement
Il faut attendre 12 longues années pour qu’un mégot de cigarette se dégrade totalement : ils risquent de joncher trottoirs et bords de mer pendant encore longtemps

Et pas seulement en raison des particules toxiques qu’elle émet dans l’atmosphère. Entre mégots jetés n’importe où et arbres coupés, la cigarette multiplie les atteintes à l’environnement. Depuis peu, le tabac offre cependant des possibilités très écolos.

« Protégez la Terre : arrêtez de fumer ». Ce message pour l’heure inexistant sur les paquets de tabac, les autorités feraient bien de s’y intéresser. La cigarette constitue en effet l’une des sources les plus importantes de pollution.

Chaque année, 300 milliards de mégots se répandent dans les rues du monde entier. Des déchets qui prennent alors le chemin de la mer. En 2008, les équipes de l’International Coastal Cleanup ont ainsi récolté plus de 3 millions de filtres sur les plages et le long de côtes. Composés de plastique (acétate de cellulose), ils rejettent dans l’eau des produits chimiques préjudiciables à la faune et la flore. C’est que les petits crustacés, puces d’eau et autres micro-organismes souffriraient grandement de cette pollution, et que les mégots peuvent aussi être nocifs pour les poissons et les oiseaux, lesquels sont susceptibles de les ingérer et ensuite de s’étouffer.

L’eau n’est cependant pas la seule ressource naturelle à pâtir de la production de cigarettes. Des dizaines d’hectares de forêt partent aussi en fumée, tous les ans pour permettre aux accrocs du monde entier d’avoir leur dose de nicotine. Chaque année, 11,4 millions de tonnes de bois solides, soit 600 arbres, sont brûlés pour fournir le combustible nécessaire au séchage du tabac. D’importantes quantités de CO2 et de gaz polluants sont alors libérées dans l’air, faisant de l’atmosphère la troisième victime du tabagisme.

Des cigarettes dans les pots de fleurs

Plusieurs producteurs de tabac tentent néanmoins de dissiper cette mauvaise réputation qui leur colle à la peau. La société Greenbutts teste actuellement un filtre écolo qui, mariant chanvre naturel et coton, contiendrait aussi des graines de fleurs.

Une fois dégradé, le mégot libérerait des semences de plante qui de fait pourraient se développer n’importe où. American Spirit propose de son côté (depuis 25 ans !) des cigarettes 100% « bios », c’est-à-dire sans aucun additif chimique.

Les mégots peuvent enfin être très tendance : la créatrice de mode chilienne Alexandra Guerrero recycle en effet ces déchets pour créer robes et autres vêtements à la mode. Une manière originale d’alerter l’opinion sur la pollution due aux cigarettes, même si le  mieux, pour l’environnement et la santé de tous, est encore d’arrêter de fumer.

Crédit photo : Flickr - curran.kelleher
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.fariopetjki.com/ fariopetjki

    Great website…

    [...]we like to honor many other internet sites on the web, even if they aren’t linked to us, by linking to them. Under are some webpages worth checking out[...]……

  • http://seobookmarks.alotspace.com/story.php?title=lona-pvc-barata more bonuses

    Websites you should visit…

    [...]below you’ll find the link to some sites that we think you should visit[...]……