NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La CIA détient des informations secrètes sur le changement climatique

La CIA détient des informations secrètes sur le changement climatique
La CIA refuse d’ouvrir ses dossiers sur le réchauffement climatique. Au grand dam du ministère de la Défense

L’agence des services secrets américains devrait ouvrir ses dossiers sur le réchauffement climatique. C’est du moins ce que préconise le bureau scientifique du ministère de la Défense.

Il existe depuis 2009 un département au sein de la CIA (Central Intelligence Agency) qui étudie les effets de la hausse du thermomètre mondial sur l’augmentation du niveau de la mer et la baisse de la production agricole, entre autres. Les informations demeurent néanmoins secrètes, ainsi qu’en témoigne le cas de cet historien des archives de la sécurité nationale qui a récemment demandé à consulter n’importe quel rapport rédigé au cours de l’année 2010 et qui s’est vu opposer une fin de non-recevoir motivée par la volonté, contestable eu égard aux enjeux, de « protéger les sources et les méthodes de renseignement ». Le dérèglement climatique étant une réalité (quand bien même son origine anthropique est vivement discutée par les républicains, majoritaires au Congrès depuis l’année dernière, et des millions d’Américains), c’est plutôt un culte du secret auquel on a à faire.

L’attitude de la CIA est d’autant plus déconcertante qu’elle dispose d’images satellites qui pourraient être utiles aux experts, aux universitaires ou même à d’autres agences gouvernementales. Les données concernant la raréfaction de l’eau sont parmi les plus importantes et permettraient de mieux centrer les efforts des ONG sur le terrain.

Un Américain sur deux ne croit pas au réchauffement climatique

Le rapport du bureau scientifique du ministère de la Défense, lui, ne prône pas la suppression de l’Agence climatique de la CIA, plaidant au contraire pour la création d’une structure d’échanges entre les universitaires et les différentes organisations gouvernementales.

A la différence des républicains, plus que jamais dans l’immobilisme énergétique et environnemental, le Pentagone prend la menace climatique au sérieux. Insuffisant toutefois pour amener une politique écologique digne de ce nom aux Etats-Unis. Les républicains freinant des quatre fers, Barack Obama a par exemple dû reporter sine die son « paquet » énergie-climat, auquel il accordait beaucoup d’importance.

La défiance de ses concitoyens n’aide pas, un Américain sur deux jugeant le réchauffement climatique exagéré et, plus préoccupant encore, 35% se disant convaincus qu’il n’aura jamais d’effets sur leur vie. L’ouverture des dossiers de la CIA pourrait amener un changement des mentalités salutaires, dans un pays qui est le deuxième plus gros pollueur du monde et n’est pas en reste du point de vue de l’augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes. Un contexte qui justifierait l’arrêt de la rétention d’informations.

Crédits photos : NASA / DVIDSHUB
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://twitter.com/N_Depardieu Nicolas Depardieu

    Ils pourraient quand même faire tourner l’info…

  • http://www.scoop.it/t/planete-durable/p/691674501/la-cia-detient-des-informations-secretes-sur-le-changement-climatique-zegreenweb La CIA détient des informations secrètes sur le changement climatique | zegreenweb | Planete DDurable | Scoop.it

    [...] La CIA détient des informations secrètes sur le changement climatique | zegreenweb La CIA refuse d’ouvrir ses dossiers sur le réchauffement climatique. Au grand dam du ministère de la Défense… Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/catastrophes-ecologiques/id3041096 Catastrophes écologiques by zegreenweb – Pearltrees

    [...] La CIA détient des informations secrètes sur le changement climatique | zegreenweb Le rapport du bureau scientifique du ministère de la Défense, lui, ne prône pas la suppression de l’Agence climatique de la CIA, plaidant au contraire pour la création d’une structure d’échanges entre les universitaires et les différentes organisations gouvernementales. A la différence des républicains, plus que jamais dans l’immobilisme énergétique et environnemental, le Pentagone prend la menace climatique au sérieux. Insuffisant toutefois pour amener une politique écologique digne de ce nom aux Etats-Unis. Les républicains freinant des quatre fers, Barack Obama a par exemple dû reporter sine die son « paquet » énergie-climat, auquel il accordait beaucoup d’importance. Un Américain sur deux ne croit pas au réchauffement climatique [...]