NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La Chine interdit totalement le commerce de l’ivoire

Sujet que l’on traite régulièrement dans nos colonnes, le commerce de l’ivoire est un véritable fléau que ne cesse de dénoncer les ONG de protection de l’environnement pour ses effets dévastateurs sur la santé des populations de pachydermes. La Chine, où s’écoule une bonne partie de l’ivoire de contrebande, est régulièrement pointée du doigt à ce sujet. Pékin est en effet régulièrement accusé de ne pas prendre suffisamment de mesures pour enrayer ce marché illégal. Mais ceci pourrait être de l’histoire ancienne.

L’Empire du Milieu a en effet décidé de prendre le problème à bras le corps et de ne plus se contenter de spectaculaires opérations de destruction lors des saisies. La Chine a en effet totalement interdit le commerce de l’ivoire sur son territoire. Cette interdiction est entrée en vigueur le 31 décembre dernier.

“À partir d’aujourd’hui, l’achat et la vente d’ivoire et de produits de l’ivoire par les marchés, les magasins et les commerçants est hors-la-loi. A partir de maintenant, si un marchand vous dit qu’il s’agit d’un vendeur d’ivoire approuvé par l’Etat il vous trompe et viole la loi en connaissance de cause”, a expliqué le ministère des Forêts sur son compte Weibo.

Autrefois première destination pour la revente d’ivoire de contrebande, la Chine a donc frappé un grand coup en interdisant totalement le commerce de défenses et de dents d’animaux comme l’éléphant, l’hippopotame ou le morse. Une interdiction qui porte également sur le commerce en ligne et les souvenirs ramenés de l’étranger.

L’ivoire est une matière très prisée en Chine : son prix peut atteindre jusqu’à 1.050 euros le kilo. Considéré comme un symbole d’aisance économique et donc de statut social élevé, les produits dérivés et les objets d’art en ivoire sont très prisés des Chinois. L’importante demande chinoise entraîne notamment le massacre de plusieurs milliers d’éléphants africains chaque année.

L’Union internationale pour la conservation de la nature estime d’ailleurs que le braconnage a entrainé une baisse conséquente des populations éléphants : les pachydermes seraient passés de 415.000 à 110.000 individus en à peine 10 ans.

Le gouvernement chinois a procédé en mars dernier à la fermeture de 67 ateliers et boutiques impliqués dans le commerce d’objets en ivoire. Selon l’organe de presse gouvernemental Chine nouvelle, cette première interdiction partielle avait fait reculer le prix de l’ivoire de 65% et réduit de 80% les saisies d’ivoire entrant en Chine. À compter du premier janvier, les 105 derniers magasins d’ivoire ont donc dû fermer leur porte.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !