NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La chasse à la baleine se poursuit dans l’Antarctique

La chasse à la baleine se poursuit dans l'Antarctique
Les baleiniers nippons et Sea Shepherd livrent bataille dans les eaux de l’Antarctique depuis plus de trois mois

Un juge fédéral de Seattle vient de rejeter la plainte de l’Institut japonais de Recherche sur les Cétacés (ICR) contre l’association de protection de l’environnement Sea Shepherd. Un épisode de plus dans l’affrontement que se livrent les baleiniers nippons et les troupes de Paul Watson.

« Ces dernières années, (Sea Shepherd) s’est prêtée à des attaques violentes, répétées et obstinées contre les plaignants, dans l’océan Austral », a estimé l’ICR dans sa plainte, que nos confrères de l’AFP ont pu consulter. « Du pilonnage des navires à leur détérioration par la pose de cordages flottants sur leur passage, en passant par le jet contre les navires et les équipages de projectiles remplis d’acide ou d’engins explosifs », les actions de l’ONG mettent « en danger la sécurité des navires, de leur équipage et des chercheurs à bord, et constitue une violation des lois internationales et nationales », a poursuivi l’Institut.

Depuis le début de l’ouverture de la chasse à la baleine, il y a plus de trois mois, l’association n’en démord pas. Malgré les dommages perpétrés sur son trimaran Brigitte Bardot fin décembre, forte du succès retentissant de l’opération No Compromise quelques mois plus tôt, et du soutien logistique précieux de deux drones (NDLR : des appareils qui ont été légués par des sympathisants du New Jersey) pour surveiller plus étroitement les mouvements des baleiniers, elle continue de mener une véritable « guerre des baleines ». Parfois à la limite de la légalité, sa « méthode » n’a d’autre vocation que de sauver les cétacés des convoitises du pays du soleil levant, qui de son côté continue de violer le moratoire institué par la CBI (Commission baleinière internationale) en… 1986, arguant de motifs scientifiques fallacieux. Son entêtement est d’autant moins compréhensible que la chasse à la baleine n’est aujourd’hui plus rentable aux dires des ONG.

Un cap moral a par ailleurs été franchi l’an passé, cette pratique ayant été financée à hauteur de 22,7 millions d’euros par le fonds d’aide au tsunami. Une véritable faute de goût qui ne pouvait que déclencher un concert de protestations… Tokyo n’a toutefois rien voulu entendre, et les pouvoirs publics japonais sont aujourd’hui en position de force, Sea Shepherd ne pouvant plus compter que sur deux bateaux, le Bob Barker et le Steve Irwin. Trois de ses militants auraient par ailleurs été blessés avec des harpons mi-janvier, tandis qu’il y a quelques jours, un autre qui poursuivait l’un des vaisseaux de la flotte japonaise  en jet-ski (!) est tombé dans les eaux glacées de l’Antarctique. Arrêté au Japon en décembre pour avoir molesté un acheteur de viande de dauphin, l’activiste Erwin Vermeulen va quant à lui être libéré.

En outre, si la conjoncture pourrait lui être plus favorable, et qu’en moyenne huit cétacés auraient été capturés chaque jour, Sea Shepherd – qui a lancé un appel aux dons pour pouvoir rapidement « suppléer » le Brigitte Bardot – estime tout de même que 512 captures ont pu être évitées cette année.

La saison de chasse des baleines devrait se terminer mi-mars, avant sa réouverture à l’automne, sans qu’on sache si Paul Watson et consorts rééditeront la performance de l’an passé. Ils pourront néanmoins compter sur le soutien de l’Australie, qui a porté plainte devant la Cour Internationale de Justice contre le Japon pour ses pratiques. Verdict en 2013 !

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • Bruno Ricard

    B r a v o àPaul Watson et tout ceux qui luttent contre cette horreur !

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/extinction/id3341610 Extinction | Pearltrees

    [...] La chasse à la baleine se poursuit dans l’Antarctique | zegreenweb Un cap moral a par ailleurs été franchi l’an passé, cette pratique ayant été financée à hauteur de 22,7 millions d’euros par le fonds d’aide au tsunami. Une véritable faute de goût qui ne pouvait que déclencher un concert de protestations… Tokyo n’a toutefois rien voulu entendre, et les pouvoirs publics japonais sont aujourd’hui en position de force, Sea Shepherd ne pouvant plus compter que sur deux bateaux, le Bob Barker et le Steve Irwin . [...]

  • https://www.zamara.ch gratis inserate

    gratis inserate…

    [...]The data talked about within the write-up are several of the top accessible [...]…

  • https://www.youtube.com/watch?v=zRKdxtjGFGQ huge dildo

    huge dildo…

    [...]please visit the websites we stick to, such as this 1, because it represents our picks in the web[...]…

  • https://www.aftonbladet.se nyheter

    nyheter…

    [...]Wonderful story, reckoned we could combine a number of unrelated data, nonetheless seriously really worth taking a appear, whoa did a single discover about Mid East has got extra problerms at the same time [...]…