NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La Banque européenne d’investissement roule pour Bolloré

La Banque européenne d'investissement roule pour Bolloré
La Banque européenne d'investissement (BEI) a consenti un prêt de cent trente millions d'euros en faveur de Bolloré. Une aide bienvenue pour le groupe breton, qui commence à se faire un nom dans l'univers des voitures décarbonées

Le groupe breton vit actuellement une période faste. Un mois après avoir remporté le contrat Autolib, qui n’en déplaise aux élus écologistes parisiens verra dans un premier temps un millier de voitures électriques Bolloré quatre places devenir disponibles en libre-service dans la capitale d’ici la fin de l’année, la Banque européenne d’investissement (BEI) lui a accordé un prêt de cent trente millions d’euros.

L’institution croit en l’avenir des véhicules « propres », ainsi qu’en avait déjà témoigné, en juillet dernier, l’octroi au groupe PSA d’un prêt de deux cents millions d’euros pour développer sa gamme hybride. Il s’agira en l’occurrence de contribuer au financement des investissements de Bolloré dans le stockage de l’électricité. Une partie de la somme sera par ailleurs investie dans la recherche et le développement des batteries lithium-métal-polymère (LMP), lesquelles confèrent une autonomie de deux cent-cinquante kilomètres et doivent équiper les modèles affectés au dispositif Autolib.

Vice-président de la BEI, Philippe de Fontaine Vive s’est dit « très heureux » et a justifié le déblocage de cette enveloppe conséquente : « nous misons sur les technologies de pointe car elles sont un fer de lance pour l’avenir en termes de développement économique et durable ». « C’est un vivier d’emplois et de hautes compétences, ayant un impact direct sur la vie quotidienne de nos concitoyens », a-t-il ajouté. Le PDG du groupe Vincent Bolloré s’est lui aussi félicité de cette collaboration. « Elle va permettre d’accompagner le groupe, qui investit depuis dix-huit ans dans les batteries électriques », a-t-il rappelé.

À noter que le constructeur a aussi annoncé il y a quelques jours que jusqu’à cinq mille véhicules pourraient investir Paris et sa proche banlieue à l’horizon 2016, au lieu des trois mille cinq cents originellement prévus. Une flotte conséquente mais dont il reste à savoir l’accueil que lui réserveront les Franciliens.

Crédit photo : Bolloré
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !