NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’US Navy se met aux biocarburants

L’US Navy se met aux biocarburants

On l’a évoqué, le Département de la Défense américain pousse fortement pour l’adoption de sources d’énergies renouvelables dans l’ensemble de ses armes. L’US Air Force commence ainsi à utiliser un kérosène alternatif à base d’huile de cameline et les troupes basées en Afghanistan testent des panneaux solaires. L’US Navy, elle,  a conduit avec succès la semaine dernière l’expérimentation d’une essence constituée à 50% de biocarburant issu de la culture d’algues et à 50% de diesel conventionnel.

Le test s’est déroulé sur la base navale de Norfolk. Un navire d’assaut léger a pu évoluer à vitesse réduite puis soutenue et a enchaîné les manoeuvres sans encombre. L’objectif des armées américaines est d’abord de se libérer des contraintes logistiques et du poids du manque d’indépendance énergétique sur la politique étrangère de l’Oncle Sam. Pour ce faire l’US Navy souhaite ramener son recours au diesel à seulement 50% de ses besoins à l’horizon 2020, contre 84% aujourd’hui – le solde étant fourni par l’énergie nucléaire – , et mettre en place un groupe de combat composés d’une dizaine de bâtiments de guerre. Ceux-ci fonctionneront aux énergies « vertes » et au nucléaire d’ici 2012 pour un déploiement sur des théâtres d’opérations à partir de 2016.

L’investissement de l’US Navy dans le développement de biocarburants à base d’algues a permis de faire avancer la technologie et d’augmenter les rendements et la qualité du produit fini, qui était il y a encore peu de temps trop instable pour être jugé apte à une utilisation dans la sphère maritime. Le HR-D (Hydro-processed renewable diesel) répond donc désormais aux besoins de l’US Navy. Ce carburant reste très cher, 424 dollars le gallon (soit environ 80 euros le litre) contre 3 dollars (2,15 euros) pour du diesel à la pompe aux Etats-Unis, mais ce chiffre est toutefois à relativiser. Le gallon (3,78 litres) de diesel une fois acheminé sur une zone de combat en Afghanistan coûte en effet… 400 dollars (287 euros) ! La technologie est relativement nouvelle et devrait par ailleurs continuer à s’améliorer grâce aux investissements soutenus dans la recherche. L’US Navy vient enfin de commander 150 000 gallons (568 000 litres) de biocarburants à base d’algues. Un chiffre encore raisonnable au regard de sa consommation mais qui montre qu’elle croit en l’avenir des essences « propres ». Il faut dire qu’elle a tout à y gagner. L’environnement aussi.

Crédit photo : US Navy
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !