NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’équipement vétuste des cuisines tue 2 millions de personnes chaque année

L’équipement vétuste des cuisines tue 2 millions de personnes chaque année
L'équipement vétuste des cuisines dans les pays en développement (PED) et les aménagements de fortune sont à l'origine d'une pollution intérieure nocive pour la population, qui voit se généraliser cancers, maladies pulmonaires et problèmes cardiaques

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la pollution de l’air intérieur des foyers dans les pays en développement (PED) fait chaque année deux millions de victimes. Encore plus meurtrier que le paludisme, ce fléau méconnu provient essentiellement des fumées et des gaz issus des feux de cuisson.

Dans ces pays défavorisés, trois pierres plates peuvent faire office de cuisine. Le bois, les déchets agricoles, le charbon et le fumier utilisés comme combustibles pour cuire les aliments dégagent des fumées nocives et qui ne sont pas évacuées, les cheminées étant rares. Il en résulte une multiplication des cas de cancers, pneumonies et autres maladies pulmonaires chroniques parmi les habitants. Restant le plus souvent à l’intérieur, les femmes et les enfants sont en première ligne.

Les jeunes chargés de ramasser les combustibles nécessaires sont nombreux à ne pas aller à l’école et face à ce vaste problème sanitaire et social, même si certains gouvernements ont pris des mesures pour tenter d’aider les ménages les plus pauvres à se doter d’équipements performants, la situation reste complexe. Les habitants ne sont en effet que rarement conscients des dangers encourus pour leur santé. Peu ou mal informés, ils n’ont en outre pas les moyens de faire l’acquisition d’un fourneau.

Dans la mesure où près de trois milliards de personnes sont concernées, le nombre de cuisines à restaurer est considérable. Pour relever ce défi herculéen, le National institute of health (NIH), basé à Bethesda, dans le Maryland (Etats-Unis), attire l’attention sur l’Alliance mondiale pour les foyers propres, qui ambitionne d’équiper 100 millions de foyers d’ici 2020.

Solutions globales et locales

Placée sous l’égide des Nations Unies, elle implique actuellement 175 pays qui oeuvrent de concert à la création d’un marché global de fourneaux efficaces et sains. Le gouvernement américain a en particulier débloqué 50 millions de dollars (environ 36 millions d’euros) – dont la moitié ira au NIH – pour soutenir la recherche, avec comme priorité évaluer la diminution de pollution nécessaire en vue d’une amélioration significative des conditions de vie des populations concernées. Plusieurs initiatives locales ont également vu le jour.

Ainsi, au Pérou, dans les hautes terres andines, l’ancienne première dame Maria del Pilar Nores de Garcia de Boderau a lancé le programme Sembrado. Un projet bienvenu dans une région où 40 % des femmes sont atteintes de maladies pulmonaires et cardiaques et où 60 % des enfants sont mal nourris et souffrent de pathologies respiratoires qui consiste en une aide de 200 dollars américains (145 euros environ) par famille. Le gouvernement aide ainsi les communautés locales à construire des fourneaux performants et des latrines et à planter des vergers familiaux. 92 000 ménages, soit 500 000 Péruviens, ont déjà bénéficié de ces aides qui ont amené une nette réduction du nombre de maladies pulmonaires. Fort de ce succès, le projet devrait être porté à l’échelle nationale. Il doit aussi servir de référence pour les pouvoirs publics qui hésitaient encore sur la marche à suivre…

Crédits photos : Flickr – Good Neighbors
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • daniel d

    Belles photos : Publicité IKEA ?