NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’énergie éolienne continue de progresser en Chine

L’énergie éolienne continue de progresser en Chine

Déjà leader mondial en matière de production d’électricité d’origine éolienne, l’Empire du Milieu ne devrait pas abandonner sa suprématie de sitôt. Les autorités vont en effet procéder à un vaste verdissement énergétique en Mongolie Intérieure, dans le nord du pays, avec d’ici la fin de l’année l’installation d’un grand nombre d’unités pour une capacité totale de plus de 13 gigawatts (GW), soit environ un tiers du parc éolien du pays ! La région devrait accueillir trente GW à l’horizon 2015 et vingt de plus en 2020, ont-elles également indiqué.

Premier investisseur mondial en termes d’énergies renouvelables, la Chine devrait, à condition de maintenir le cap, atteindre son objectif de 15 % d’électricité produite à partir de sources renouvelables d’ici 2020. L’augmentation à venir des prix de rachat de l’électricité issue de ces sources devrait en tout cas booster les investissements dans le secteur.

Actuellement de 0,004 yuan (environ 0,0004 centimes d’euros) par kilowattheure (KWh) par rapport à l’électricité d’origine thermique, l’écart devrait être multiplié par 1,5 cette année ou en 2012 au plus tard, a annoncé la CERC (China Electricity Regulatory Commission). Un réajustement qui pourrait avoir de grandes conséquences…

Crédit photo : flickr – chris lim
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierre d

    Eux ils devraient faire plein de Tour Eiffel et mettre leurs éoliennes dessus (la domination de la France hinhinhin) !

  • jc

    Ils ne relâchent pas leurs efforts c’est une bonne chose

  • alain b

    On dira ce qu’on voudra, que ce régime n’est pas respectueux des droits de l’Homme, que la communauté internationale ignore beaucoup de ce qui se trame en Chine, que le pays est encore largement dépendant du charbon, le fait est que Pékin investit des sommes hallucinantes dans l’éolien, la voiture électrique et désormais le solaire. Il n’y a pas d’équivalent ailleurs dans le monde et il y a là dedans une forme de singularité, d’aucuns parleraient d’audace, qui devrait très vite porter ses fruits. Le conservatisme énergétique est encore très présent en Occident, il l’est beaucoup moins en Chine, qui me semble désormais largement en tête dans le virage vert…