NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’agriculture biologique pour enrayer la crise du secteur agricole?

Et si l’agriculture biologique était une des solutions à la crise qui secoue depuis plusieurs mois le monde agricole français? À l’heure où les comptes du secteur sont plombés par des charges trop importantes, de plus en plus d’éleveurs et de cultivateurs français se tournent en effet vers des méthodes de production plus respectueuses de l’environnement. Une reconversion qui se justifie également face aux scandales liés à l’usage d’engrais et de pesticides chimiques.

Selon un rapport publié par l’Agence Bio, les surfaces consacrées à l’agriculture biologique ont fortement progressé en France en 2015 : ce ne sont pas moins de 220.000 hectares qui sont passés au bio l’année dernière. Avec une superficie totale de 1,3 million d’hectares, les cultures certifiées biologiques tricolores ont augmenté de 17,3% par rapport à 2014. La France se place ainsi sur la troisième place du podium des producteurs bio européens (après l’Espagne et l’Italie).

L’étude met également en avant l’intérêt croissant des agriculteurs français pour ce système de production qui maintient la santé des sols, des écosystèmes et des personnes. Ils ont été 2.250 à convertir leurs exploitations en 2015. La France compte désormais 28.725 fermes biologiques sur son territoire. La filière génère plus de 100.000 emplois directs équivalents temps plein.

Au-delà de la philosophie qui se cache derrière les méthodes de production biologique, la reconversion des terres et des exploitations agricoles présente un avantage économique pour les agriculteurs. “Un agriculteur bio a tendance à mieux s’en sortir”, admet Didier Perreol, président de l’Agence Bio. Le lait bio (payé 400 euros la tonne) est par exemple bien mieux valorisé que le lait conventionnel (270 euros).

Une réduction des coûts qui se retrouve également dans les dépenses liées à l’alimentation animale. “Mes bêtes pâturent et toutes mes cultures sont maintenant orientées pour les nourrir. En arrêtant d’acheter tourteaux de soja et de colza, j’épargne 2.500 euros par mois. Cela me paie mes prêts”, explique aux journalistes du Monde Richard Leduc, éleveur laitier breton.

La hausse des conversions à l’agriculture biologique coïncide avec une augmentation des ventes de produits labellisés bio. Le marché des produits bio a en effet progressé de plus de 10% par rapport à 2014 selon les chiffres avancés par l’Agence Bio. Il pèse désormais 5,5 milliards d’euros.

Le gouvernement compte sur son programme Ambition Bio 2017 pour encourager l’agriculture biologique et donner un nouvel élan au développement équilibré de toutes ses filières. Ce projet agro-écologique vise à doubler la part des surfaces tricolores consacrées à l’agriculture biologique d’ici 2017 tout en favorisant le développement continu et durable des produits labellisés bio.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.cmt875nttbchdjwx4wctve4656.com/ cmt875nttbchdjwx4wctve4656

    Title…

    [...]one of our guests not long ago advised the following website[...]…

  • http://www.2cn48527tbx34cwtv425d.com/ 2cn48527tbx34cwtv425d

    Title…

    [...]here are some links to web sites that we link to due to the fact we consider they’re really worth visiting[...]…