NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Jusqu’à 10 000 dromadaires sauvages abattus en Australie

Des responsables aborigènes d’Australie ont approuvé l’arrestation et la mise à mort de 10000 dromadaires sauvages en raison de la sécheresse, affirmant que les animaux assoiffés boivent trop d’eau.

Les responsables de la partie peu peuplée du coin nord-ouest de l’Australie du Sud ont déclaré dans un communiqué que les dromadaires sauvages mettaient en danger les habitants et les terres pastorales alors qu’ils luttaient pour trouver de l’eau pendant la sécheresse prolongée et la chaleur torride de l’Australie.

Tireurs d’élite

La chasse aux chameaux sur les terres d’Anangu Pitjantjatjara Yankunytjatjara (APY) a commencé le 8 janvier et se poursuivra pendant cinq jours. La déclaration indique que d’autres animaux sauvages sont également en recherche massive d’eau, mais les dromadaires sauvages sont la cible principale de l’abattage.

Certains chevaux sauvages seront également tués précise de son côté la BBC.

« Avec les conditions sèches actuelles [et] les grandes congrégations de dromadaires menaçant les communautés et les infrastructures de l’APY, un contrôle immédiat du nombre de dromadaires est nécessaire », a déclaré l’APY sur Facebook.

Le ministère australien de l’Environnement et de l’Eau a ainsi envoyé des tireurs d’élite sur les terres autochtones pour abattre le chameau depuis des hélicoptères.

« Nous sommes coincés dans des conditions inconfortables, nous nous sentons mal, parce que tous les dromadaires entrent dans les villages et abattent les clôtures, pénètrent dans les maisons et essaient d’obtenir de l’eau à travers les climatiseurs », a déclaré Marita Baker, membre du conseil d’administration de l’APY. « Ils errent dans les rues à la recherche d’eau. Nous sommes inquiets pour la sécurité des jeunes enfants. »

Les dromadaires ne sont pas originaires d’Australie, mais ont été amenés par des colons britanniques d’Inde, d’Afghanistan et du Moyen-Orient au 19e siècle.

Dommages importants

Bien que le nombre exact de dromadaires errant dans les régions centrales et isolées de l’Australie soit inconnu, on estime qu’ils se comptent par centaines de milliers et il pourrait y en avoir jusqu’à 1,2 million. Leur nombre augmenterait rapidement.

Selon Richard King, qui gère l’APY, l’objectif de l’abattage était de protéger les membres de la communauté et la flore indigène.

Selon le ministère de l’Environnement et de l’Eau, les dromadaires entrainent des dommages importants aux infrastructures, un danger pour les familles et les communautés, une pression de pâturage accrue sur les terres de l’APY et des problèmes critiques de bien-être animal alors que certains d’entre eux meurent de soif ou se piétinent pour accéder à l’eau. Dans certains cas, des animaux morts auraient contaminé d’importantes sources d’eau et des sites culturels.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !