NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Japon : le réacteur 2 de la centrale de Fukushima investi par des ouvriers

Japon : le réacteur 2 de la centrale de Fukushima investi par des ouvriers
Des documents internes de TEPCO ont révélé que la fusion du réacteur 1 de la centrale de Fukushima pourrait être due à une erreur humaine...

Comme l’avait prédit le directeur de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) Thierry Charles, les sauveteurs ne cessent de découvrir de nouveaux dégâts. L’accident nucléaire le plus grave depuis celui de Tchernobyl en 1986 est encore très loin d’avoir livré tous ses secrets…

Il y a très exactement deux semaines deux ouvriers parvenaient à pénétrer dans le réacteur 1. Une première depuis le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars dernier qui avait pour objectif de mettre en place un système de ventilation pour faire baisser les niveaux de radioactivité.

L’opérateur TEPCO a depuis modifié son plan de sortie de crise, la faute à la découverte d’une importante fuite d’eau contaminée dans l’enceinte de confinement de ce même réacteur 1. L’« arrêt à froid » des turbines demeure toutefois prévu pour janvier 2012 et une réduction notable des écoulements radioactifs reste envisagée pour juillet, ce qui a fait dire à de nombreux experts que l’exploitant fait montre d’un excès d’optimisme. Ces derniers ont ainsi rappelé, à juste titre, que les barres des combustibles sont restées exposées sans refroidissement, le tsunami ayant eu raison de son système, entre six et quatorze heures après le séisme et le raz-de-marée, ce qui pourrait avoir provoqué leur fonte dans les réacteurs 1, 2 et 3. Des mesures réalisées par l’entreprise elle-même sont venues accréditer cette thèse et on a peine à croire que TEPCO, accusé à de nombreuses reprises de rétention d’informations dans les semaines qui ont suivi la catastrophe, était sans savoir la gravité réelle des dommages…

Pour la première fois depuis plus de deux mois, quatre employés du groupe, tous pourvus d’une combinaison de protection et de bouteilles d’oxygène, sont donc entrés dans le bâtiment du réacteur 2 afin là aussi de mesurer les taux de radioactivité et de se faire une idée plus exacte des dégâts. Un succès à relativiser pour l’opérateur, qui avait dû se raviser le mois dernier en raison d’un taux d’humidité trop important, dans la mesure où ce réacteur pourrait en quelque sorte être le jumeau sclérosé du numéro un. Son combustible est-il lui aussi tombé au fond de la cuve sous pression ? De surcroît avancée par des sources internes, l’hypothèse ne doit surtout pas être écartée et serait catastrophique si elle se confirme.

japon nucléaire fukushima

Erreur humaine ?

Le risque d’explosion, lui, aurait diminué mais TEPCO continue de pomper l’hydrogène des réacteurs 1, 2 et 3 et d’y injecter de l’azote, contrairement à ce qui avait été annoncé début avril (l’opérateur considérait alors que cette opération n’allait prendre qu’une dizaine de jours). De fait de nouveaux rejets atmosphériques pourraient s’échapper de la centrale, estime l’IRSN.

Le mystère entourant le système de refroidissement reste également entier, sachant que selon notre confrère de Libération Sylvestre Huet il faudrait entre quatre et huit semaines au mieux pour mettre en place le nouveau dispositif prévu par l’exploitant pour faire circuler en permanence l’eau présente sur le site. Celle-ci doit être récupérée, filtrée puis réinjectée et l’évacuation de la chaleur résiduelle mettra de toute façon de longs mois étant donné l’importance des fissures dans les cuves. D’après l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), TEPCO pourrait au bout du compte concevoir un système de refroidissement en circuit fermé. À moins que la « solution » du sarcophage, évoquée dès les premiers jours de l’accident et qui refait aujourd’hui surface avec la révélation des déboires précités, ne finisse par obtenir les faveurs des autorités…

Des documents internes sur lesquels nos confrères du Japan Times sont parvenus à mettre la main pourraient enfin amener l’opérateur à faire un énième mea culpa. Ceux-ci invalident en effet les conclusions du gouvernement japonais et évoquent une erreur humaine à l’origine de la fusion du coeur du réacteur 1, dont le système de refroidissement pourrait avoir été stoppé peu avant que le tsunami déferle sur la centrale. « Une partie du système de refroidissement, connu comme étant le condensateur d’isolation, a été mis à l’arrêt pendant environ trois heures, ce qui pourrait avoir contribué à la fusion », détaille le quotidien.

Le raz-de-marée a atteint l’unité de Fukushima 1 vers 15h30 heure locale, soit une trentaine de minutes après que les effets du tremblement de terre aient commencé à se faire sentir. Entretemps « il est vraisemblable qu’un ouvrier ait fermé manuellement la valve (du condensateur d’isolation) », a reconnu un porte-parole de TEPCO qui a néanmoins disculpé son employé, lequel se serait borné à respecter la procédure couchée sur le manuel d’opération. La NISA, l’Agence gouvernementale de sûreté industrielle et nucléaire, a exigé de l’exploitant des explications détaillées d’ici lundi.

Le pyromane a beau s’être mué en pompier, l’évolution de la situation à Fukushima démontre que, décidément, il n’était pas préparé pour faire face à une catastrophe naturelle majeure, ce qui est tout de même le comble dans un pays pourtant très souvent en proie à des tremblements de terre. Elle sème aussi le trouble sur les stress tests européens, dont la France et la Grande-Bretagne refusent qu’ils prennent en compte les défaillances humaines. À la lumière des dernières révélations on aimerait vraiment qu’elles changent d’avis.

Crédits photos : flickr – daveeza / Kawamoto Takuo
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierre d

    Erreur humaine ou pas le danger reste le nucléaire!

  • hyper ecolo

    L’erreur humaine c’est d’avoir ouvert la boite de pandore du nucléaire…

  • http://www.authenticmiamidolphins.com/ miami dolphins Jersey

    miami dolphins Jersey…

    Shane Ray Jersey…

  • http://power15.org/ luxury cars

    luxury cars…

    [...]below you will obtain the link to some internet sites that we consider you’ll want to visit[...]…

  • http://valtrexanswers.com/ Mental Health

    Mental Health…

    [...]Wonderful story, reckoned we could combine a number of unrelated information, nonetheless really worth taking a search, whoa did 1 find out about Mid East has got extra problerms as well [...]…

  • http://a1classiccar.com/ build your own race car kit

    build your own race car kit…

    [...]always a significant fan of linking to bloggers that I enjoy but really don’t get lots of link adore from[...]…

  • http://alijordan.com/ cheap jordans free shipping

    cheap jordans free shipping…

    In order to better show the player’s court ruling, Jordan brand baketball launched the new Super.Fly 5. Super.Fly 5 design inspiration from Blake Griffin (Griffin Blake) in the field of flight performance. Griffin as a source of inspiration, Jordan de…

  • https://www.aftonbladet.se nyheter

    nyheter…

    [...]Wonderful story, reckoned we could combine some unrelated information, nonetheless seriously really worth taking a appear, whoa did one particular learn about Mid East has got extra problerms too [...]…