NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Japon : le gouverneur de Tokyo juge le nucléaire incontournable

Japon : le gouverneur de Tokyo juge le nucléaire incontournable
Quatre mois après la catastrophe de Fukushima 1, le gouvernement japonais semble déterminé à modifier son mix énergétique en accordant davantage de place aux technologies renouvelables

Quatre mois jour pour jour après le séisme et le tsunami qui ont ravagé une partie des côtes japonaises et entraîné un accident nucléaire sans précédent depuis un quart de siècle à Fukushima 1, les autorités peinent toujours à rassurer leur population. Les contrôles des taux de radioactivité dans l’air, la fourniture de dosimètres aux enfants et l’annonce de stress tests calqués sur le modèle européen dans toutes les centrales du pays sont autant des mesures insuffisantes pour une proportion importante de l’opinion et les associations de protection de l’environnement, qui réclament de concert l’évacuation des enfants et des femmes enceintes de la ville de Fukushima.

Alors qu’une proportion croissante de Japonais a perdu confiance en l’énergie nucléaire, le gouverneur de Tokyo, Shintaro Ishihara, est quant à lui convaincu que le Japon ne doit pas s’en séparer. « Tant qu’elle est gérée correctement, l’énergie nucléaire peut produire de l’électricité à très bas coût. Je ne pense pas que le Japon doive y renoncer » a-t-il déclaré, estimant également que les énergies renouvelables ne sont pas encore assez performantes pour répondre aux besoins en énergie de la troisième puissance économique mondiale. « L’énergie solaire ne peut pas soutenir l’industrie japonaise et l’énergie éolienne n’est pas très efficace car la foudre est fréquente au Japon et crée des problèmes », a-t-il résumé. Le gouvernement est autrement moins radical et l’actuel Premier ministre Naoto Kan, dont la cote de popularité est au plus bas, semble quant à lui déterminé à réduire la part de l’atome dans la production nationale d’électricité et investir substantiellement dans des énergies à la fois plus propres et sans risque.

nucléaire : fukushima pas sécurisé avant des dizaines d'années

Il a également reconnu ce week-end que le nettoyage et « l’arrêt à froid » des réacteurs de la centrale accidentée sont inenvisageables à moyen terme. « Cela va prendre trois, cinq, dix ans, voire plusieurs décennies pour gérer cet accident », a-t-il précisé. Les détails des tests de résistance auxquels seront soumis les réacteurs nucléaire du pays mis à l’arrêt depuis le début de la catastrophe devraient quant à eux être dévoilés dans les prochaines heures.

Quatre mois après le début de la catastrophe, les autorités peinent à redresser la situation. Jusqu’à présent, 7,56 millions de tonnes de gravats ont été déblayées mais le chemin est encore long. Le volume total des décombres équivaut en effet à celui des déchets accumulés en vingt ans par les trois préfectures japonaises (NDLR : Fukushima, Iwate et Miyagi) les plus affectées par la catastrophe. Impressionnant…

Crédits photos : flickr – Fox News Insider / Daveeza
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • lilou

    Le Japon est dans une région du globe très sensible aux séismes. D’autres tsunami ou autres catastrophes naturelles peut donc arriver à tous instants. Je ne comprends donc pas pourquoi le gouvernement nippon ne prends pas de réels mesures contre le nucléaire.

  • sandra

    Enfin heureusement, que les centrales vont subir des tests de résistances !

  • visiteur

    aucune central nucléaire ne peut résisté au force de la nature,rappelons simplement pour ce faire une idée que le japon a était déplacé de 2m50 l’or du dernier grand tremblement de terre c’est vous dire
    La puissance ..continuer avec le nucléaire dans une zone très instable c’est de l’inconscience voir criminelle

    Après Tchernobyl qui n’a visiblement pas changer les habitude nucléique de nos gouvernement
    aujourd’hui le japon a sont Tchernobyl il faudra plusieurs années voir des centaines pour que cela soit partiellement Décontaminé a condition qu’il y et pas d’autres grand tremblement de terre et sa rien n’est moins sur…il savent que cela peut encore arrivé,ils savent que cela va encore arrivée et sa arrivera encore et il persiste …