NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Japon : des daims du parc Nara meurent en ingérant du plastique

Le parc de Nara est un célèbre jardin public situé au pied du mont Wakakusa, en plein cœur de la ville de Nara (capitale de la Préfecture du même nom et ancienne capitale du Japon). Classé trésor naturel par le ministère de l’éducation, cet ilot de verdure est notamment connu pour abriter plus de 1.200 cerfs sika sauvages. Mais la renommée sans cesse grandissante du parc n’est pas sans causer certaines déconvenues. Dont certaines portent tristement préjudice aux animaux qui vivent dans le parc.

La Fondation de préservation des daims de Nara a en effet annoncé il y a quelques semaines la découverte de neufs cadavres de daims dans l’enceinte du célèbre parc japonais. À la suite d’une autopsie réalisée par des spécialistes vétérinaires, la cause du décès a clairement été identifiée. Il ne fait aujourd’hui aucun doute que c’est l’ingestion de matière plastique qui a tué ces animaux.

Selon les membres de la Fondation, des quantités particulièrement impressionnantes de sacs en plastique et d’emballages de sucreries ont été retrouvées dans l’estomac de ces pauvres animaux qui, selon les résultats de l’autopsie, sont morts entre mars et juin.

“La plus grande quantité trouvée dans l’un des neuf animaux représentait 4,3 kg. Nous étions surpris. C’est vraiment beaucoup”, a déploré Yoshitaka Ashimura, un responsable de la fondation.

Il n’est pas étonnant de croiser les daims du parc de Nara… en dehors des limites du parc ! Leur quête de nourriture les entraine régulièrement dans les rues et les allées qui bordent le parc. L’objet de leur convoitise ? Les crackers spéciaux vendus aux touristes désireux de les nourrir. Mais pas que.

“Les visiteurs n’ont pas le droit de nourrir les daims avec autre chose mais cette règle n’est pas respectée”, explique en effet M. Ashimura.

Si les visiteurs poussent les animaux à consommer d’autres aliments que les crackers spéciaux, les daims eux-mêmes peuvent ingérer des matières non conformes à leur régime alimentaire.

“Les daims pensent probablement que le plastique d’emballage des divers snacks qui leur sont donnés est aussi comestible. Ils mangent probablement aussi des sacs en plastique laissés par terre. La seule façon d’éviter cela est de retirer toutes les ordures”, estime M. Ashimura.

Les responsables du parc, qui abritent d’anciens temples et sanctuaires, dénoncent l’incompatibilité entre les équipements et la fréquentation de plus en plus importante. En 2017, plus de 16 millions de touristes ont visité le parc de Nara.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !