NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Honda poursuit son offensive hybride

Honda poursuit son offensive hybride
La Honda Civic est l’un des modèles les plus vendus actuellement de la marque japonaise. Le constructeur pourrait toutefois tenter un coup de poker en abandonnant la version essence pour lui substituer une déclinaison hybride

Le principal concurrent japonais de Toyota sur le terrain des véhicules « verts » est sur le point de convertir son emblématique Civic à la mode hybride.

C’est la deuxième annonce récente du groupe dans ce domaine après l’annonce du lancement d’une nouvelle version de l’Insight, première gamme de véhicules hybrides siglés Honda. Même si en l’occurrence rien d’officiel n’a encore filtré il semblerait que la version essence de la Civic soit abandonnée pour de bon au profit d’une déclinaison hybride, un nouveau modèle qui devrait sortir à l’automne 2011 au Japon. Cette transition peut légitimement être perçue comme une preuve supplémentaire de la volonté de Honda de transformer l’ensemble de ses opus et pratiques en vert. Et de concurrencer ainsi, frontalement, l’éternel rival Toyota.

Autre annonce qui accrédite l’hypothèse d’un verdissement à grande échelle, Honda a décidé de reprendre la construction d’une usine qui avait été arrêtée il y a deux ans en raison de la crise économique. Ses chaînes de production ne devraient sortir que des véhicules écologiques mais là aussi la stratégie de Honda est résolument tournée vers l’hybride. A priori opérationnelle en 2013, ladite structure ne devait à l’origine produire que des petits véhicules « propres » et des voitures roulant au biodiesel mais devrait in fine beaucoup plus se concentrer sur les versions hybrides des modèles déjà existants de Honda.

La bataille des hybrides est lancée

Ce changement d’épaule n’est que pure logique à en juger les compétences spécifiques de Honda et de Toyota. Honda possède en effet une importante gamme de citadines de taille moyenne qui conviennent au plus grand nombre, et les transformer en véhicules hybrides pourra se faire à coût réduit. Les voitures hybrides évitent également des inconvénients qu’ont les véhicules tout-électriques, notamment le besoin de batteries spécifiques au lithium-ion, puisque leur moteur permet de générer leur propre électricité. Toyota, qui  a pris une avance technologique importante grâce à sa Prius, peut de son côté se permettre de vendre des voitures encore un peu plus chères sans pour autant faire fuir les consommateurs – hypothèse tout à fait improbable pour Honda qui n’est pas implanté sur ce secteur, et dans les esprits, depuis assez longtemps.

La guerre des voitures hybrides pourrait toutefois connaître un déplacement géographique. Bien qu’Honda et Toyota tirent la recherche sur le sujet vers le haut, c’est en effet d’abord aux Etats-Unis que ces véhicules se vendent puisqu’ils représentent pas moins de 61% du marché total. Reste que l’arrivée progressive et massive des pays émergents dans le monde de l’automobile pourrait également bouleverser la donne et que cette évolution pourrait sourire à Honda, ses prix étant légèrement plus bas que ceux de la concurrence. De fait un plus grand nombre d’Indiens, de Chinois ou encore de Brésiliens pourrait accéder à leurs produits. Toyota n’a cependant pas l’intention de rester les bras ballants et vient d’annoncer la construction d’une nouvelle usine au Brésil, laquelle devrait produire des petites voitures spécifiques au marché auriverde, tout en plaçant aussi ses pions en Inde et en Chine. La bataille des hybrides n’en est probablement qu’à ses balbutiements.

Crédit photo : Flickr – E.R.R.
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • louis03

    ça ressemble quand même beaucoup à une Prius, non?