NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût amer

Grenelle de l'environnement : un quatrième anniversaire au goût amer
Plus complexe et théoriquement plus profond qu'il n'en a l'air, le Grenelle de l'environnement a fêté la semaine dernière son quatrième anniversaire. L'occasion pour des associations de protection de l'environnement déçues de l'abattre une nouvelle fois en flammes

Il est des anniversaires plus controversés que d’autres et celui du Grenelle de l’environnement, qui est entré la semaine dernière dans sa cinquième année, n’a sans surprise pas déclenché un tonnerre d’applaudissements. Doux euphémisme…

New deal vert, États généraux de l’écologie : les formules alléchantes ont fleuri lors de son lancement en très grande pompe par un Nicolas Sarkozy qui, à l’époque, jouissait d’un certain crédit auprès des ONG de défense de l’environnement associées au processus. À tout le moins accordait-on au nouveau chef de l’État le bénéfice du doute.

Aux déclarations de bonnes intentions ont toutefois succédé un terrible « l’environnement, ça commence à bien faire », petite phrase assassine lâchée lors de l’édition 2010 du Salon de l’Agriculture, largement jugée révélatrice de l’état d’esprit présidentiel et dont ils ont été nombreux à lui tenir rigueur. Le report sine die de la contribution carbone dans la foulée d’élections régionales une nouvelle fois désastreuses pour la majorité, le report tout court de l’éco-taxe sur les poids lourds et moults reculs ont fait le reste.

Ce grand chantier doit-il pour autant être réduit à un florilège d’occasions manquées ? Si le verdissement de la société française n’a à l’évidence pas atteint les proportions espérées (et annoncées), si les gouvernements successifs ont effectivement dû faire marche-arrière sur certains dossiers essentiels, il a toutefois permis des avancées tout aussi capitales, dans le processus de décision et dans le secteur du bâtiment par exemples, ainsi que se sont plus à le répéter Jean-Louis Borloo et Nathalie Kosciusko-Morizet, lesquels ont tour à tour eu la lourde tâche de le perpétuer, de le gérer et de le défendre, ce dans un contexte économique de plus en plus défavorable – et auquel le Grenelle de l’environnement a, en toute objectivité, payé un lourd tribut.

Dans une tribune parue dans Le Monde la semaine dernière, la ministre de l’Écologie a jeté l’anathème sur le programme environnemental de François Hollande. Une critique qui ne peut qu’aller de pair avec le rappel de ce qui a déjà été entrepris et que l’opposition semble oublier, délibérément ou non, mais qui ne pouvait évidemment suffire à réhabiliter l’oeuvre verte de l’Élysée.

« Demandez aux associations comment elles se sentent aujourd’hui »

« Le mouvement écologiste dans son ensemble est très critique à son égard. Ce n’est pas une affaire politicienne : demandez donc aux associations comment elles se sentent aujourd’hui, comment elles vivent le fait d’avoir été manipulées pour des raisons électorales puis rejetées », nous a ainsi confié Eva Joly. « Du Grenelle, il faut garder le meilleur : un processus d’élaboration où tous les acteurs avaient la même voix », a ajouté la candidate d’Europe écologie-Les Verts (EELV) aux prochaines élections présidentielles, avec sans doute en tête la publication cet été d’un décret dévastateur pour la marge de manoeuvre de pléthore d’ONG locales de protection de la nature, lanceuses d’alerte qui aux dires de l’eurodéputée, présidente de Cap21 et candidate au scrutin présidentiel Corinne Lepage risquent fort d’être dorénavant exclues d’un grand nombre d’instances consultatives officielles.

Le Réseau Action Climat (RAC) France, qui regroupe des associations comme Agir pour l’environnement, Greenpeace et Les Amis de la Terre, lui, a publié un « Bilan du Grenelle de l’environnement » particulièrement critique en novembre dernier. Alors que la déception l’a emporté auprès de nos concitoyens dans l’ensemble des études d’opinion, il vient d’en remettre une couche. « Quatre ans plus tard, les invités au discours n’auront guère que des petits fours à se mettre sous la dent tant les mesures de « rupture » se sont perdues en chemin », a-t-il en effet asséné sur son site Internet. Le délégué général d’Agir pour l’environnement Stéphane Kerckhove est allé encore plus loin, consacrant au Grenelle un ouvrage au titre sans équivoque : Grenelle de l’environnement, histoire d’un échec. « (Les reculs) peuvent parfois apparaître comme anecdotiques en étant thématiques mais additionnés, ils font (de lui) un échec [...] Le gouvernement a multiplié les coups de canif [...] Les engagements sont restés sur le papier et n’ont jamais été appliqués », a-t-il résumé, interrogé fin 2010 par nos confrères du Monde, assimilant le Grenelle de l’environnement à « une boîte à outils qui n’a abouti à aucune décision » et à « un simple label ».

Un jugement qui est aussi celui de l’écrasante majorité des responsables d’associations et d’EELV mais trop sévère au regard, entre autres exemples, du déploiement de l’affichage environnemental, actuellement en cours d’expérimentation, et de la progression bien réelle des technologies vertes dans la production nationale d’électricité (malgré une nouvelle réglementation sur l’éolien que l’ensemble des professionnels de la filière estiment trop contraignante et une remise à plat de l’encadrement des projets solaires qui a eu des répercussions dramatiques pour de nombreuses PME). « Le Grenelle change notre quotidien depuis quatre ans », maintient pour sa part le ministère de l’Écologie sur son site Internet, évoquant pèle-mêle la préservation de la biodiversité, « redevenue une priorité », la recherche constante de l’efficacité énergétique ou encore « une révolution des modes de transports ».

Quatre ans plus tard, il serait tout de même très exagéré d’affirmer que le Grenelle de l’environnement a tenu toutes ses promesses.

Crédits photos : Wikimedia Commons – Lamiot / flickr – Luc Legay
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • polo

    Je suis malheureusement d’accord… Et c’est bien dommage

  • daniel d

    Je suis d’accord aussi avec votre analyse, mais il faut laisser certaines choses au crédit du gouvernement, même si la crise ne l’a pas beaucoup aidé. C’est ce qu’on appelle la Realpolitik, celle là même qui ne se paie ni de promesses, ni de bons mots, ni de rêves, ré-enchantés ou pas…

  • http://www.scoop.it/t/sante-environnement/p/583653951/grenelle-de-l-environnement-un-quatrieme-anniversaire-au-gout-amer-zegreenweb Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût amer | zegreenweb | Santé Environnement | Scoop.it

    [...] Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût amer | zegreenwe… Plus complexe et théoriquement plus profond qu'il n'en a l'air, le Grenelle de l'environnement a fêté la semaine dernière son quatrième anniversaire… Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • http://www.scoop.it/t/eva-joly-presidente/p/585709713/grenelle-de-l-environnement-un-quatrieme-anniversaire-au-gout Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût … | Eva Joly Présidente | Scoop.it

    [...] Grenelle de l'environnement : un quatrième anniversaire au goût … … Eva Joly. « Du Grenelle, il faut garder le meilleur : un processus d'élaboration où tous les acteurs avaient la même voix », a ajouté la candidate d'Europe écologie-Les Verts (EELV) aux prochaines élections présidentielles, … Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • http://www.scoop.it/t/un-developpement-durable/p/612955254/grenelle-de-l-environnement-un-quatrieme-anniversaire-au-gout-amer-zegreenweb Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût amer | zegreenweb | Un développement..durable | Scoop.it

    [...] Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût amer | zegreenwe… Plus complexe et théoriquement plus profond qu'il n'en a l'air, le Grenelle de l'environnement a fêté la semaine dernière son quatrième anniversaire… Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • http://www.scoop.it/t/l-orange-pressee-suit-aussi-la-politique-francaise/p/624309194/grenelle-de-l-environnement-un-quatrieme-anniversaire-au-gout-amer-zegreenweb Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût amer | zegreenweb | L’orange pressée suit l’actu | Scoop.it

    [...] Grenelle de l’environnement : un quatrième anniversaire au goût amer | zegreenwe… Plus complexe et théoriquement plus profond qu'il n'en a l'air, le Grenelle de l'environnement a fêté la semaine dernière son quatrième anniversaire… Source: http://www.zegreenweb.com [...]