NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Glencore décide de réduire sa production de charbon

Après les États, c’est au tour des industriels de tourner le dos au charbon afin d’améliorer leur empreinte carbone. Le 20 février, la société Glencore a annoncé son intention de réduire fortement sa production de charbon afin de participer activement à la lutte mondiale contre le réchauffement climatique. Une décision forte qui s’inscrit dans une période où les investisseurs se montrent de plus en plus soucieux de leur impact sur l’environnement.

Le groupe anglo-suisse Glencore est spécialisé dans la collecte et le traitement des matières premières. S’il compte actuellement comme l’un des plus gros producteurs au niveau mondial, son activité est cependant entachée par ses effets particulièrement néfastes pour l’environnement. En 2018, la production de la société a augmenté de 7% (129,4 tonnes) pendant que sa production de charbon s’est accrue de 26% (pour un chiffre d’affaires de 12,3 milliards de dollars).

Conscient que les résultats financiers de l’entreprise sont contrebalancés par son impact, le groupe Glencore a donc décidé de freiner son utilisation du charbon. Une décision qui est “dans le meilleur intérêt pour l’entreprise” et qui répond notamment aux attentes des actionnaires et des investisseurs.

Glencore a accompagné cette annonce d’une liste d’engagements en faveur du climat. Les responsables du groupe estiment avoir un “rôle clef à jouer” afin de favoriser “la transition vers une économie à faible émission carbone”.

La décision de Glencore a bien évidemment été saluée par les défenseurs de l’environnement, et notamment par l’Église d’Angleterre et Climat Action 100+. Ce dernier est un groupement d’investisseurs institutionnels qui milite pour les énergies décarbonées auprès des principaux émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre.

“C’est une première dans l’industrie minière, Glencore a convenu d’aligner ses activités et ses investissements avec les objectifs de l’Accord de Paris. Ce qui est important c’est que Glencore a entrepris de ne plus faire croître ses capacités de production dans le charbon”, ont indiqué dans un communiqué de presse l’Église d’Angleterre et Climat Action 100+.

Le charbon est en première ligne des matières premières qui ont permis au groupe Glencore d’équilibrer ses résultats en 2012. Le cours du charbon a en effet terminé l’année à un niveau relativement stable alors que la plupart des matières premières (métal, cobalt…) ont plongé au second trimestre.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !