NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Fukushima : les autorités japonaises se veulent rassurantes

Fukushima : les autorités japonaises se veulent rassurantes
Au Japon, le gouvernement poursuit ses efforts pour tenter de rassurer la population. L’augmentation des taux de radioactivité les compromet…

Presque quatre mois se sont écoulés depuis le tremblement de terre et le tsunami qui ont ravagé le Japon. Outre le fait que le gouvernement peine à relancer l’activité économique du pays, il doit également faire face à l’inquiétude grandissante de la population en raison de l’augmentation globale des taux de radioactivité dans l’air, notamment aux abords de la centrale de Fukushima.

Les dernières mesures effectuées dans la ville, située à soixante kilomètres de l’unité accidentée, n’incitent guère à l’optimisme. Pourtant les autorités locales se veulent rassurantes, répétant que la municipalité « a pris plusieurs mesures pour réduire le niveau de radioactivité dans les écoles, les parcs et autres endroits publics, et effectue régulièrement des relevés dans l’atmosphère ». La mairie a même remplacé le revêtement des sols des cours de récréation, nettoyé les bâtiments scolaires et retiré les boues radioactives des égoûts. Des mesures certes spectaculaires mais insuffisantes aux yeux de Greenpeace et des associations de résidents, qui réclament de concert, ce depuis déjà plusieurs semaines, l’évacuation des enfants et des femmes enceintes de la ville.

fukushima : le gouvernement peinent à rassurer

A Tokyo, des parents d’élèves ont adressé une pétition au maire enjoignant la municipalité à renforcer les contrôles sur l’origine des aliments servis dans les cantines scolaires, en particulier sur les légumes, le poisson et le lait. Près de 6 000 familles l’ont déjà signée.

Le ministère japonais de l’Agriculture, lui, a annoncé un recul de 16,6% des exportations du pays le mois dernier par rapport à juin 2010 mais c’est en fait l’ensemble des pays d’Asie du Sud-Est qui sont aujourd’hui suspects aux yeux du reste de la communauté internationale : depuis le 11 mars, la Chine a ainsi vu ses exportations de denrées alimentaires chuter de 48,4% et la Corée du Sud de 40,4%. Les produits de la pêche sont particulièrement touchés, les importations de thon, de saumon et de truite en provenance d’Asie du Sud-Est ayant plongé de près de 30 % depuis l’accident de Fukushima. Selon le cabinet de conseil financier JP Morgan Asset Managment, la production industrielle nippone serait en revanche en train de repartir à la hausse.

Une bonne nouvelle qui s’ajoute à une découverte intéressante de chercheurs japonais.  Des microbes appelés phototrophes pourraient en effet contribuer à éliminer le césium présent dans l’eau et le sol. Les experts ont récemment fait l’expérience avec 2,5 grammes de césium mélangés à de l’eau et à environ 90 grammes de microbes. Au bout de trois jours, il n’y avait plus la moindre trace de césium…

Crédits photos : flickr - Robinlow / Tula7755
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Euh… les microbes c’est toxiques non ?

  • melissa

    Mouai… je ne suis pas convaincue…