NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Fukushima : 20 millions de tonnes de débris en approche d’Hawaï

Fukushima : 20 millions de tonnes de débris en approche d’Hawaï

Le désastreux enchaînement tremblement de terre puis tsunami du 11 mars dernier a dévasté le nord est du Japon et entraîné le plus terrible accident nucléaire au monde après la catastrophe de Tchernobyl en 1986. Des villages entiers ont littéralement été rasés par le tsunami et des quantités très importantes de débris ont rejoint la mer. La reconstruction devrait prendre au bas mot une dizaine d’années dans les zones dans lesquelles le gouvernement aura décidé qu’il est envisageable de bâtir à nouveau. Des dizaines de milliers de japonais sont toujours déplacés, les hébergements de fortune dans les gymnases ou les écoles laissant progressivement la place à des lotissements de préfabriqués. L’accident nucléaire de la centrale de Fukushima 1 devant quant à lui avoir des effets à long terme sur la contamination radioactive dans la zone d’exclusion autour de la centrale et être source d’un alourdissement insidieux du bilan humain de ce drame qui a fait d’ores et déjà plus de 20.000 morts.

Le Japon ne sera pas le seul touché par cet enchaînement de catastrophes naturelles. Les îles du pacifique, au premier rang desquelles Hawaï, et la cote ouest des Etats-Unis seront également concernées au premier chef dans les mois et les années à venir. Elles auront en effet à gérer l’afflux de déchets flottants charriés à travers le Pacifique par les courants océaniques. Charpentes, morceaux de bois, voitures, frigos, bouées et filets de pêche, bateaux de pêche, etc. C’est entre 5 et 20 millions de tonnes de débris divers et variés qui voyagent en direction des Etats-Unis.

Attendus initialement pour 2014 à Hawaï et 2015 en Californie les débris pourraient avoir jusqu’à un an d’avance. C’est la conclusion apportée par Jan Hafner de l’Université d’Hawaï après que l’équipage du navire école STS Pallada ait rapporté avoir observé à 2.000 miles des côtes japonaises d’importantes masses de débris flottants. D’après les scientifiques, Hawaï pourrait être durement touchée car elle est la première masse terrestre d’importance sur la route des débris et qu’il est possible que les courants en rejettent de nouveaux deux ans plus tard après que la masse de déchets ait atteint la Californie.

Les associations de protection de l’environnement sont donc sur le pied de guerre pour se préparer au mieux à affronter une menace sans précédent pour les écosystèmes marins et côtiers. Espérons que les courants océaniques leurs laissent assez de temps pour pouvoir faire face.

Crédits photos : flickr - DVIDSHUB
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • Alexia Gay

    des nouvelles? où en sont les débris?