NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

France : une femelle panda en gestation pour la première fois

Le Zoo de Beauval est un parc animalier situé dans la commune de Saint-Aignan, dans le département du Loir-et-Cher. Célèbre lieu d’observation de la faune mondiale, ce parc zoologique inaugure en 2010 une zone chinoise, qui devient le lieu d’habitation d’un couple de pandas géants, Yuan Zi le mâle et Huan Huan la femelle, prêté par le Centre de recherche de Chengdu. La femelle du célèbre binôme est actuellement enceinte : il s’agit d’une grande première pour les pandas géants en France.

L’équipe vétérinaire du Zoo a réalisé une échographie de Huan Huan ce mercredi 26 juillet et a observé pour la première fois le bébé. L’accouchement est prévu début août, au terme de la courte période de gestation (50 jours) qui caractérise cette espèce mammifère indigène de la Chine centrale.

“C’est exceptionnel, ça va être notre bébé chéri, nous avons explosé de joie devant l’échographie car cela faisait longtemps que l’on attendait ce moment. C’est aussi un espoir pour la conservation des pandas qui sont en danger d’extinction dans la nature”, s’est félicitée la directrice de la communication du zoo, Delphine Delord.

En dehors de la Chine, seuls 19 parcs animaliers abritent des pandas. Huan Huan et Yuan Zi ont débarqué en France en janvier 2012, à l’issue d’une longue période de négociation entre Paris et Pékin : “pour que la Chine prête un panda à un pays étranger, le chef de l’État de ce pays doit le demander de visu et en personne au président chinois”, explique un journaliste de l’AFP. Ce couple de pandas a été prêté au zoo de Beauval pour une période de 10 ans : ils sont les seuls pandas géants à résider en France.

Il est très difficile de faire se reproduire des pandas. “La femelle est féconde une fois par an pendant 48 heures. Nous les avons mis ensemble au mois de février, il n’y a pas eu d’accouplement, donc nous avons fait une insémination artificielle”, a notamment expliqué Mme Delord.

L’année dernière, lors de la première tentative de fécondation de l’équipe vétérinaire, Huan Huan a fait une fausse gestation. Il s’agit d’un phénomène courant chez les pandas, mais qui ne devrait cependant pas se reproduire cette fois-ci, la gestation étant quasiment à terme.

Les pandas ont la faculté de stopper le développement du fœtus s’ils jugent la période peu favorable pour mettre bas : baptisé période de diapause, il s’agit d’une faculté rarissime dans le règne animal.

“Nous savions que le fœtus n’était théoriquement observable que depuis vendredi dernier. Le bébé observé ne mesure que 3 à 4 cm de long, et ne devrait mesurer qu’une dizaine de centimètres et ne peser qu’une centaine de grammes à sa naissance. Nous avons eu un bon suivi de la femelle. Grâce aux analyses réalisées, nous savions précisément à quel moment elle ovulait et nous avons pu l’inséminer à la bonne date, l’ovule ayant une durée de vie de quelques heures”, explique Baptiste Mulot, responsable vétérinaire du zoo.

Si l’accouchement et le développement du bébé panda se passe bien, il devrait repartir en Chine d’ici trois ans, une fois qu’il sera sevré.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !