NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Fortunes diverses pour les grandes villes européennes en matière de qualité de l’air

Fortunes diverses pour les grandes villes européennes en matière de qualité de l’air
Londres fait partie des mauvais élèves. La municipalité a manifestement ménagé ses efforts pour améliorer la qualité de l'air au-dessus de la capitale britannique…

On l’a évoqué avant-hier : Barack Obama s’est résigné à repousser à 2013 son projet de réglementation de la qualité de l’air. Combattu avec acharnement par les républicains, qui ont donc obtenu gain de cause, il pourrait même ne jamais voir le jour si l’actuel locataire de la Maison Blanche échouait à être réélu. Une enquête publiée aujourd’hui dans le Guardian démontre toutefois que, dans ce domaine, l’Oncle Sam n’a pas l’apanage de la mauvaise gestion.

Conduites par des groupes environnementaux et de consommation allemands, les investigations ont porté sur dix-sept métropoles européennes. D’après leurs calculs, Berlin (Allemagne) occupe la première position tandis que Rome (Italie) est lanterne rouge, la capitale française se retrouvant à une décevante sixième place.

la qualité de l air des grandes villes européennes en question

Les mesures consenties entre 2005 et 2010 par chacune des agglomérations évaluées pour réduire la pollution urbaine, des dispositions adoptées pour encourager la population à privilégier les transports en commun ou les modes de transports doux aux incitations économiques en passant par l’interdiction des véhicules les plus polluants, ont toutes été examinées à la loupe. La notion de transparence et plus largement les différentes stratégies de communication ont elles aussi été prises en compte.

Chaque ville s’est vue attribuer une note générale de A à F. Preuve que beaucoup d’efforts restent à accomplir à l’échelle continentale, la capitale allemand n’a obtenu qu’un B. Bruxelles (Belgique), Londres, Madrid (Espagne), Stuttgart, Düsseldorf (Allemagne), Milan et Rome (Italie), elles, ont toutes été sanctionnées d’un F, n’ayant mis en œuvre qu’entre 38% et 58 % des mesures précitées, contre 84 % pour Berlin.

Ce classement atteste d’une façon générale du peu de cas accordé à la norme européenne relative à la qualité de l’air. La France figure à cet égard parmi les mauvais élèves, ayant même déjà fait l’objet de poursuites de la Commission Européenne.  Il convient aussi de l’associer à une étude publiée cette année selon laquelle 500 000 personnes décèderaient chaque année sur le Vieux Continent à cause de la pollution atmosphérique. Un chiffre qui ne baissera pas tant que les municipalités ne feront pas le nécessaire.

Crédits photos : geograph - Chris L L / flickr - Jean-François Gornet
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !