NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Favoriser la consommation éco-responsable

Consommer éco-responsable sert la protection de l’environnement.
Répertoriant quelque quarante-cinq mille produits de consommation courante, le site lancé par l’Institut Noteo est un outil précieux pour les éco-citoyens.

Tel est le vœu conjoint des pouvoirs publics et de l’Institut Noteo.

Créé voici cinq ans par un jeune nantais, Baptiste Marty, celui-ci vient de lancer un site de notation qui recense environ quarante-cinq mille produits de consommation courante (!) et les évalue en fonction de quatre critères : budget, environnement, santé et social (NDLR : Plus précisément les bonnes pratiques de l’entreprise qui commercialise lesdits produits, précisent nos confrères du site Internet Enviro2b.com). Un outil précieux pour les éco-citoyens désireux d’acheter « propre » tout en ménageant leur organisme et accessoirement leur portefeuille.

M. Marty l’a bien compris : le développement durable passe également par des investissements accrus dans des produits du quotidien conçus selon les standards de la protection de l’environnement. Aussi le site qu’il a lancé, destiné à « éclairer les choix des consommateurs et (à) leur décrypter les informations », a-t-il expliqué à l’AFP, répertorie-t-il des produits variés comme le café, le dentifrice, les fromages, les savons, les shampooings et les sodas.

Au même titre que l’affichage environnemental, dispositif complexe initié par l’ancienne majorité et qui a fait l’objet d’une expérimentation d’un an ayant rassemblé près de deux cents entreprises volontaires, le site www.noteo.info répond à une demande des consommateurs en matière de transparence et d’impact écologique et vise à inciter nos concitoyens à acheter éco-responsable.

« Pour un budget identique, l’impact sur la santé et l’environnement du consommateur peut varier considérablement selon nos choix »

Basées sur les expertises d’un spécialiste en analyse du cycle de vie des produits, d’un nutritionniste et d’un toxicologue, les notes qu’il attribue trouvent également leur source dans les publications de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Ayant nécessité cinq années de travail, la méthodologie retenue repose sur « des recherches scientifiques et une veille permanente, la validation par un Comité scientifique constitué d’experts indépendants ainsi que sur la collecte et l’analyse de milliers d’informations sur les marques et les produits », résume l’Institut Noteo dans son dossier de presse.

« Sans le savoir, au quotidien, les consommateurs sont largement exposés aux substances à risques », ajoute-t-il. Et de poursuivre : « Noteo bouscule l’idée selon laquelle consommer mieux pour sa planète et pour sa santé coûterait plus cher. Pour un budget identique, l’impact sur la santé et l’environnement du consommateur peut varier considérablement selon nos choix (…) Il est tout à fait possible de choisir des produits de meilleure qualité, pour réduire significativement son impact santé et environnement, sans pour autant augmenter son budget. »

« Une notation de 1 à 10 et trois couleurs – vert, orange, rouge – permettent d’éclairer rapidement l’acheteur. Si le produit est mal noté, on propose un produit alternatif, réputé plus sain, et parfois moins cher », détaille M. Marty dans les colonnes du Télégramme. Aspirant à faire en sorte que les particuliers s’y retrouvent entre « la complexité des informations sur les emballages, le manque de transparence et les allégations marketing », Noteo propose enfin une application gratuite permettant à partir de son smartphone (Android ou Smartphone) de scanner l’étiquette du produit choisi pour voir immédiatement sa grille d’évaluation.

Imparable…

Crédits photos : flickr - Steve Ryan / Wikimedia Commons – CClaude Truong-Ngoc
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !