NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Europe : un nouveau satellite mis en orbite pour surveiller les océans

L’Europe a décidé de peaufiner son dispositif d’observation de la planète Terre grâce au lancement d’un nouveau satellite. Baptisé Sentinel-3B, ce dispositif a été lancé avec succès ce mercredi 24 avril. Il a rejoint son “frère jumeau”, le satellite Sentinel-3A, à une altitude de 815 kilomètres. De là, il fournira aux scientifiques européens de précieuses données sur la hauteur des océans, l’épaisseur de la banquise ou encore la température à la surface de la planète.

Considéré comme un véritable “couteau-suisse” de l’observation terrestre, le Sentinel-3B a été lancé par la fusée russe Rockot. Cette dernière a décollé du cosmodrome de Plessetsk, dans le Nord de la Russie, un peu après 17h57 GMT.

Les Sentinel-3A et 3B sont des dispositifs d’auscultation de la Terre qui font partie de la constellation de satellites Copernicus. Ce programme est déployé conjointement par l’Union Européenne et l’Agence spatiale européenne afin de donner au Vieux Continent une véritable capacité autonome d’observation et de surveillance de la surface terrestre. Sentinel-3B est le septième satellite de la famille Sentinel à être mis en orbite depuis avril 2014.

Les Sentinel-1 sont équipés de radars de pointe afin de fournir des images précises de la Terre, de jour comme de nuit et quelles que soient les conditions météorologiques. Les Sentinel-2 sont utilisés pour surveiller les terres émergées et les côtes grâce à leur technologie optique. Depuis octobre dernier, un Sentinel-5 est chargé d’analyser la composition chimique de l’atmosphère terrestre.

“Avec une série d’instruments de pointe, Sentinel-3 est sans doute la plus complexe des missions Sentinel”, estiment les ingénieurs de l’Agence spatiale européenne.

Équipés d’un radar altimètre, les satellites Sentinel-3 sont capables de mesurer la hauteur des océans, des lacs et des rivières. Ils peuvent également être utilisés pour évaluer avec précision l’épaisseur des banquises et des glaciers. Son radiomètre imageur en fait un outil parfait pour mesurer la température à la surface des étendues d’eau et des sols.

Conçu par un consortium d’entreprises sous la direction de Thales Alenia Space, Sentinel-3 “sera un outil crucial pour surveiller de près les changements des océans”. Il a été développé pour une durée de vie opérationnelle de 7 ans.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !