NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Etats-Unis : bientôt une gigatour solaire en Arizona

Etats-Unis : bientôt une gigatour solaire en Arizona
Ce mastodonte signé EnviroMission mesurera huit cents mètres de haut et pourra alimenter de cent à cent-cinquante mille foyers en électricité

Encore plus imposant que le gratte-ciel dubaïote Burj Khalifa (antenne non comprise), ce qui n’est pas rien puisqu’il est actuellement le plus haut du monde, et a fortiori que les tours Petronas (Malaisie), l’édifice mesurera huit cents mètres de hauteur et fera cent trente mètres de diamètre. Des dimensions étourdissantes pour une structure dont la capacité de production énergétique atteindra les deux cents mégawatts (MW), soit assez pour alimenter entre cent et cent-cinquante mille foyers américains en électricité. Le coût de ce projet porté par l’entreprise australienne spécialisée EnviroMission, lui, a été évalué à grosso modo sept cent-cinquante millions de dollars, soit environ cinq cent-vingt millions d’euros.

Considérable, l’investissement apparaît néanmoins avantageux au regard de l’implantation géographique de la tour, dans une zone désertique qui reçoit en permanence un rayonnement solaire abondant maintenant la température de l’air à quarante degrés celsius, de son espérance de vie – estimée à quatre-vingt ans – et du fait qu’elle ne nécessitera pratiquement aucun entretien. Preuve supplémentaire de sa pertinence, la Southern California Public Power Authority s’est par ailleurs engagée à acheter l’électricité produite au cours des trois prochaines décennies.

énergie solaire : la plus haute tour du monde en construction aux etats-unis

D’aucuns pourraient se demander pourquoi une tour de cette taille. Celle-ci s’explique en fait par la différence de température de l’air, dont l’importance augmente en fonction de la  hauteur de la structure. Il en résulte un gain énergétique en l’occurrence très important.

Un effet de serre sera créé à la base de la tour – l’inévitable revers de la médaille diront certains, bien qu’il n’ait aucune répercussion dans l’atmosphère – pour que la température au sol puisse être augmentée de quatre-vingt à quatre-vingt-dix degrés. L’air chaud pénètrera ensuite la structure et la traversera de bas en haut, tandis que des turbines intégrées à la construction en bénéficieront pour fonctionner et produire une quantité substantielle d’électricité. Une électricité propre qui permettra une économie annuelle colossale d’un million de tonnes de gaz à effet de serre (GES) et de quatre milliards de litres d’eau. Impressionnant.

Crédits photos : flickr – Jumanji Solar / drbertdelgado
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierrot

    Projet impressionnant en effet!

  • hyper ecolo

    Je ne comprends toujours pas pourquoi on exploite pas les ressources du Sahara.

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/photovoltaique/id3245519 Photovoltaique by zegreenweb – Pearltrees

    [...] Encore plus imposant que le gratte-ciel dubaïote Burj Khalifa (antenne non comprise), ce qui n’est pas rien puisqu’il est actuellement le plus haut du monde, et a fortiori que les tours Petronas (Malaisie), l’édifice mesurera huit cents mètres de hauteur et fera cent trente mètres de diamètre. Des dimensions étourdissantes pour une structure dont la capacité de production énergétique atteindra les deux cents mégawatts (MW), soit assez pour alimenter entre cent et cent-cinquante mille foyers américains en électricité. Le coût de ce projet porté par l’entreprise australienne spécialisée EnviroMission , lui, a été évalué à grosso modo sept cent-cinquante millions de dollars, soit environ cinq cent-vingt millions d’euros. Etats-Unis : bientôt une gigatour solaire en Arizona | zegreenweb [...]