NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Energies renouvelables : la France neuvième investisseur mondial

Energies renouvelables : la France neuvième investisseur mondial
La France a progressé dans la hiérarchie mondiale des investisseurs dans les énergies renouvelables grâce à un soutien appuyé à la filière photovoltaïque. Les récents réajustements étatiques pourraient cependant inverser la tendance

2010 a été l’occasion pour l’Hexagone de faire son entrée dans le top 10 des investisseurs dans les énergies propres.

« Qui est en train de gagner la course des énergies propres ? ». L’intitulé du rapport du Pew Environment Group, respectable ONG américaine de protection de l’environnement, ne laisse pas de place au doute : le secteur des énergies renouvelables est devenu l’objet d’une compétition mondiale incontournable. La Chine continue de la survoler avec 38,5 des 172 milliards d’euros dépensés à travers le monde dans ce secteur, c’est-à-dire plus d’un cinquième de l’ensemble des investissements.

L’Allemagne, elle, a chipé la deuxième place de ce classement aux Etats-Unis, qui complètent le podium. C’est toutefois la Grande-Bretagne qui a le plus rétrogradé puisqu’elle occupe désormais le treizième rang mondial, soit huit places de moins qu’en 2009. Un recul surprenant étant donné les ambitions environnementales affichées du gouvernement de David Cameron et les sommes colossales déjà déboursées dans le cadre du futur parc éolien offshore de London Array. Les investissements de l’Espagne, touchée de plein fouet par la crise économique mondiale, ont quant à eux chuté de plus de 50% entre 2009 et l’an passé. A contrario, l’Italie, le Brésil, le Canada et l’Inde ont enregistré des progrès significatifs, tandis que la France a gagné trois places.

Le soutien au photovoltaïque ? C’est du passé

Une ascension que le Pew Environment Group attribue essentiellement au soutien accordé par les autorités à la filière solaire lors de l’année écoulée. Cette dernière a effectivement attiré pas moins de 90% des 2,8 milliards d’euros investis en 2010. Las ! On l’a évoqué à maintes reprises dans ces colonnes, la filière photovoltaïque, victime de son succès et de la féroce concurrence chinoise, a désormais du plomb dans l’aile.

La refonte mise en place par le gouvernement et validée le mois dernier par la Commission de régulation de l’énergie est un succès pour la Direction générale de l’Energie et du Climat (DGEC), dont les recommandations ont presque toutes été suivies, mais dénote de l’avis de l’ensemble des professionnels du secteur d’une vision étriquée. Elle pourrait en outre constituer un coup fatal pour les PME. Europe Ecologie-Les Verts (EELV) n’a pas non plus caché son mécontentement, lequel est partagé par les députés Philippe Tourtelier (PS) et Stéphane Demilly (Nouveau Centre), qui ont présenté avant-hier un rapport parlementaire sur la mise en application des principes de la loi Grenelle de l’environnement. Le titre de sa conclusion, « Grenelle 1 : de l’ambition au réel » devait initialement être « Une ambition bridée ». Un résumé lapidaire d’un projet dont M. Demilly estime, au même titre que de nombreuses associations, qu’il n’a pas concrétisé la plupart des immenses espoirs qu’il a fait naître : « si l’on fait une lecture analytique par objectifs, on peut conclure que le texte était trop ambitieux par rapport au calendrier fixé ».

De fait, outre le soutien au développement de la filière photovoltaïque, les auteurs du rapport soulignent des avancées encourageantes sur le plan de l’éolien terrestre mais se demandent si celles-ci sont durables ou seulement passagères. A défaut d’une révolution de terrain, MM. Tourtelier et Demilly, eux, ont tout de même diagnostiqué « une vraie révolution dans les têtes et les comportements de nos concitoyens, des chefs d’entreprise, des élus locaux », tout en estimant que le Grenelle a désormais « besoin d’un second souffle ». Pour le coup tout le monde ou presque en conviendra.

Crédit photo : flickr – Jean-Louis Zimmermann / The Wind Power / ell brown
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Mouais… Enfin, 5ème puissance mondiale, 9eme à investir dans les énergies renouvelables, il y a comme un décalage…

  • vtourisme

    Il y a quand même eu quelques places de gagner, les investissements ont augmenté, cela reste l’information importante!