NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

EELV : la tornade Eva Joly

EELV : la tornade Eva Joly
A soixante-trois voix près, Eva Joly remportait les primaires EELV dès le premier tour. Autant dire que l'élection du 12 juillet prochain paraît d'ores et déjà jouée.

Sauf improbable renversement de situation, les militants devraient la préférer à Nicolas Hulot. Il s’agira ensuite pour l’ancienne juge d’instruction de fédérer les troupes. Une condition sine qua non pour obtenir le meilleur score possible aux prochaines élections présidentielles.

Europe Écologie-Les Verts (EELV) nourrit des ambitions pour ce scrutin, bien que Daniel Cohn-Bendit soutienne mordicus qu’il n’est pas vital pour la formation écologiste et que le vote utile risque fort de jouer à plein. Celle-ci s’est très bien tenue lors des européennes de 2009 et des cantonales de l’an passé mais a-t-elle pour autant les moyens d’être la fameuse « troisième force » ? Rien n’est moins sûr au regard des intentions de vote dans les sondages. L’UMP, le Parti socialiste et le Front National sont en effet très loin devant.

Pour prétendre à reconquérir le pouvoir, le ou la candidate porté par la rose aurait cependant tout intérêt à ménager les susceptibilités d’EELV, notamment en s’engageant à abroger la réforme des retraites et, sur le plan énergétique, à sortir du nucléaire dans les plus brefs délais. Deux mesures majeures que les affidés de Martine Aubry et de Cécile Duflot veulent mettre en œuvre. L’accident de Fukushima 1 (Japon) a il est vrai amené le PS à changer de cap pour se démarquer de la majorité, qui a de son côté a choisi de jurer fidélité à l’atome.

À gauche toute

D’après un sondage paru fin juin dans Libération, la majorité des Français souhaitaient que « Sain Nicolas » porte le costume vert-orange. Le père du Pacte écologique a néanmoins accusé un retard de neuf points sur Eva Joly au premier tour que, même si huit mille militants et sympathisants se sont abstenus, il aura bien du mal à rattraper.

Décroché Nicolas Hulot. Ex-MoDem (de coeur seulement), ex-magistrate mais par dessus-tout femme à poigne qui n’a jusque là regardé qu’à sa gauche, Eva Joly, elle, n’est plus qu’à une petite marche de la première place du podium. Implicitement ou ouvertement selon le degré d’hulotisme du détracteur, un dogmatisme contre-productif lui a tout de même été reproché par certains piliers du parti. Tandis qu’Yves Cochet déclarait très tôt sa flamme à l’ancien présentateur d’Ushuaïa, José Bové puis M. Cohn-Bendit ont ainsi appelé à ratisser aussi large qu’acceptable pour l’opinion écolo.

La majorité des électeurs semble toutefois avoir assimilé l’arrivée de leur chouchou à un parachutage trop tardif pour être complètement honnête et lui avoir tenu grief de ses hésitations idéologiques. On pense surtout à ce récit trouble d’une tentative d’approche de Jean-Louis Borloo, cet ancien suppôt du sarkozyme qui a finalement claqué la porte de l’UMP après s’être vu souffler Matignon, et à cet anti-nucléarisme post-Fukushima que Stéphane Lhomme a jugé opportuniste.

A contrario, Mme Joly a fait étalage de sa maturité politique et de sa maîtrise de nombreux dossiers, et pas que de ceux ayant trait au respect de l’environnement, laquelle lui a donné l’image d’une femme compétente dont elle ne s’est pas départie. Plus ancien dans le temps que celui de son rival, tout du moins officiellement, son anti-sarkozysme forcené a lui aussi, à n’en pas douter, contribué à l’approbation massive de la doxa jolyste.

Objectif rassemblement

À soixante-sept ans, la franco-norvégienne est donc tout près du but. De nationalité française grâce à son mari, David Joly, épousé en 1967 et qui a mis fin à ses jours en 2001, elle reste dans la mémoire collective comme celle qui a instruit d’une main de fer l’incroyable affaire Elf, feuilleton judiciaire qui l’a conduit, au début des années 2000, à revenir dans son pays natal. Pour éloigner le spectre de la vengeance, elle dont l’inébranlable rigueur juridique lui a valu le prix de l’intégrité décerné par l’ONG Transparency International.

Roland Dumas et un certain Dominique Strauss-Kahn figurent entre autres sur son tableau de chasse. Juge médiatisée plus que médiatique, la « dame aux lunettes rouge » est désormais les deux pieds bien dans la politique mais demeure éprise de justice. De justice sociale et environnementale. Approchée par François Bayrou, elle aurait alors pu former un tandem redoutable avec Corinne Lepage, devenue depuis présidente de Cap21 et avec laquelle elle partage un certain nombre de valeurs. A la surprise de nombreux observateurs, l’hypothèse d’un rapprochement avec l’ancienne ministre de l’Environnement est cependant de nouveau d’actualité depuis quelques jours.

Connue et parfois redoutée pour sa fermeté, mais sans doute moins intransigeante que ce que nombre de nos concitoyens pourraient croire – sa volonté de collaborer avec son rival malheureux voire avec Mme Lepage accrédite cette thèse -, Mme Joly a flirté avec le centre mais a in fine choisi la gauche, avec la volonté jamais dissimulée de tenir les rênes d’une formation unie et régie par des principes plus socialistes que sociaux-démocrates. Deux grosses années après, elle n’a aucune raison de regretter son choix, d’autant que le parti qu’elle devrait représenter en 2012 peut prétendre à intégrer le gouvernement en cas de nouvelle vague rose.

On ignore encore quel pourcentage de voix Mme Joly pourrait envisager en cas de succès aux primaires. Après avoir joué la carte de la droiture, il lui faudra auquel cas user de la séduction et sans doute ouvrir au centre pour espérer s’imposer dans l’opinion. Les Français ne l’ont pas encore adoptée. Ils le feront peut-être si les responsables d’EELV venaient à tous faire corps autour d’elle. Plus qu’un challenge, c’est quoi qu’il en soit pour l’ancienne magistrate une nécessité absolue que de donner, après les fortes turbulences qui ont émaillé les débats de campagne, l’image d’une rassembleuse.

La question est désormais de savoir si elle est véritablement encline aux concessions. Certains en doutent. Il est des faits d’arme inoubliables et qui, lorsqu’on choisit une autre vie, peuvent au bout du compte finir par vous jouer des tours.

Crédits photos : Wikimedia Commons – N4thaniel / Marie-Lan Nguyen
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • visiteur

    Eva, c’est toi? C’est toi qui a écrit cet article? En tout cas, une véritable pub digne des pires publicitaires que vous dénoncez…

    “récit trouble d’une tentative d’approche de Jean-Louis Borloo” : Mon Dieu! Il a osé! Vite un bon procès stalinien contre Hulot! Si ça c’est pas du sectarisme primaire voir primitif… Joly sait très bien que pour faire un bon score aux présidentielles et pour porter l’écologie un peu plus loin il va falloir à minima dialoguer un peu en dehors de son propre camp… donc peut être avec ceux qui se réclament d’avoir une fibre écologiste… Mais elle a préféré le bon vieux calcul politique (qu’elle dénonce par ailleurs) de clouer Hulot au pilori pour avoir oser parler à Borloo.

    Sans parler de ses toutes dernières déclarations à propos de Hulot qui sont d’une grande condescendance… qui me rappelle le formidable ‘DSK je le connais bien, je l’ai mis en examen”. Un modèle d’éthique.

    En tout cas, si elle passe, cela va faire bien plaisir à tous les autres partis politiques (ils l’ont dit!). Cherchez l’erreur…

  • lilou

    C’est tellement dommage qu’Hulot ne gagne pas…

  • vertdo

    @ visiteur.
    quel aveuglement de certains Hulotistes comme vous à voir toujours des pro-Joly derrière des articles qui parlent d’elle. Toujours les 3 mêmes arguments :1/” c’est être pro-Joly de dire que l’on a reproché à Hulot son approche de Borloo “. Parler de procès stalinien , c’est accrédité le mensonge que Borloo aurait une fibre écolo ce qui est loin dêtre le cas en toute objectivité.2/la phrase sur DSK. visiblement vous n’aimez pas l’humour et pour reprendre Hulot lui-même ” c’est une phrase sorti de son contexte .3/elle est la candidate favorite des autres partis .Je ne cherche pas l’erreur car elle n’existe pas ! “ils l’ont dit” est une intox . La vérité est que plusieurs responsables d’autres partis ont apprécié le fait qu’elle fasse mentir les sondages de popularité que l’on confondait avec des sondages de résultats de primaire impossibles à être fiable de l’aveu même de beaucoup de sondeurs .
    Non , cet article n’est pas une pub , votre déception quant à la victoire qui devait être obligatoire de Hulot vous fait sombrer dans la paranoia .Personnellement , j’ai voté Joly , je n’ai pas voté contre Hulot et visiblement c’est le plus dure à accepter pour nombre de partisans d’Hulot.

  • daniel d

    @Guillaume, vous êtes aujourd’hui taxé d’Evajolysme après avoir été vilipendé hier comme hulotiste. C’est la preuve que vous êtes sur la bonne voie, celle de l’objectivité

  • visiteur

    @vertdo
    Ce n’est pas un article sur Joly, c’est un panégyrique…

    1. “accréditer le mensonge que Borloo aurait une fibre écolo”: vous voyez bien que vous êtes en plein procès stalinien… Elle est belle l’ouverture…
    2. Non je considère que quand on juge et qu’on met quelqu’un en examen, il y a zero humour à faire là dessus, même sorti de son contexte. Ca s’appelle de l’éthique, terme important chez les verts. Oui je trouve qu’elle a était condescendante envers Hulot lors de ses dernières déclarations. Ce n’est pas ce que j’attends de la façon dont les verts veulent faire de la politique.
    3. Les autres partis ont peur de Hulot, intox? Rappelez lors de la dernière présidentielle comment ils se sont bousculé au portillon pour convaincre Hulot de ne pas se présenter et de faire le pacte écologique.

    Oui je pense que le meilleur candidat pour EELV pour la présidentielle est Hulot. Oui je pense que si Joly passe, EELV fera un moins bon score à la présidentielle. Oui je pense sincèrement que l’écologie y perdra et ratera une occasion de se répandre dans le grand public. Oui ce qui m’intéresse c’est l’écologie et non Hulot ou Joly qui ne sont que des outils qu’on utilise pour faire passer nos idées.

    Désolé d’avoir une opinion différente de la votre, pas la peine de tout de suite jeter le discredit (comme pour Borloo) en parlant de paranoia.

    Vertes salutations ;)

  • vertdo

    @ visiteur si vous pensez que c’est un panégyrique , c’est plutôt là où se trouve le procès stalinien .

    L’ouverture ne consiste pas à accepter un ministre qui ne renie ni “l’écologie ça suffit” , ni le discours de Grenoble, et qui regrette la signature des permis de Shistes seulement parcequ’il a quitté un gouvernement dont il voulait être le premier ministre . Ce qu’a reproché Eva Joly , c’est que justement , la popularité de Hulot donnait une crédibilité écolo à quelqu’un qui ne l’est pas du tout .Borloo a laissé tranquillement le grenelle se détricoter . Moi qui fait partie d’une association de défense du Littoral , je peux vous affirmer qu’il a démontré ne pas être écolo du tout dans ce domaine , il a fait de la basse besogne qui a bien sapé l’action des écolos de terrain.Alors, croyez moi, il est logique que Hulot se soit fait rembarré sur ce coup .
    Quand on se lance dans un combat politique , on choisit ses alliés comme a seulement dit E Joly. Parler d’ouverture parceque c’est Hulot , c’est oublier que ceux qui ont soutenu la motion DCB sont autant autour de Joly . Le choix de la primaire , n’est pas l’ouverture ou pas , ce débat a été fait au congrès .
    Quant au pacte écolo , il a juste démontré que l’écologie était à la mode ….pour quel résultat .

    L’écologie est politique , ce n’est pas simplement la défense de l’environnement . Vous veriez ce qui se trame sur le littoral , vous oublieriez le côté “pacte écolo” bisounours etCo !
    Le dernier mot, je le laisse aux politologues : les gens qui aiment Hulot et se disent sympathisants écolos ne votent jamais écolo à la présidentielle , que le candidat soit Hulot ou Joly . Il ne faut pas confondre popularité et adhésion à des idées . Rien ne démontre que Hulot ferait mieux que Joly . Hélas ce faux argument risque de polluer la campagne d’EELV . En effet , il sera toujours facile de dire que LUI, il aurait fait mieux , même si E Joly fait un bon score …

  • visiteur

    Bravo vertdo !!!
    Moi je suis fan d’Eva Joly, et je crains encore pour le 2ème tour car on peut dire que tout a été fait sur le net pour lui rameuter des voix. Eva Joly donne toute sa légitimité à l’écologie en matière d’action politique. Grâce à ses compétences juridiques et politico-financières ses paroles ont toujours un poids particulier, il y a toujours un profond respect pour ses analyses, qui d’ailleurs sont souvent reprises. L’aveuglement des “pro-Hulotistes” est désespérant : Hulot n’a aucune expérience extra-environnementale, il est néophyte en politique, finances, et totalement ignare en matière juridique. Ou est l’ouverture avec lui ? Ils prennent les choses à l’envers, à l’instar de Sarkozy et ses quotas d’amendes imposés aux gendarmes. On n’élit pas Hulot pour sa popularité, mais Joly pour ses valeurs propres.

  • visiteur

    @vertdo
    “les gens qui aiment Hulot et se disent sympathisants écolos ne votent jamais écolo à la présidentielle , que le candidat soit Hulot ou Joly” :
    Désolé de pervertir le mouvement vert pur, mais j’aime ce que fait Hulot et ce qu’il propose et je vote écolo aux présidentielles et aux autres élections d’ailleurs. Ah les politologues… ça doit être comme les sondeurs… :)

    Le pacte écolo “bisounours” : je n’ai jamais dit que c’était la panacée. Hulot l’a tenté et il reconnait que les politiques l’ont roulé dans la farine. C’est pour ça qu’il se présente maintenant. Ca ne me semble pas choquant mais je crois que le camp Joly n’écoute pas ce qu’il dit ou a trop de préjugés pour pouvoir entendre.

    DCB : il est à fond pour Hulot, il n’y a qu’à lire entre ligne de son interview dans libé, c’est énorme…

    Peut être que Borloo n’est pas écolo, si vous le dites. Mais de là à taper sur Hulot parce qu’il a osé lui parler, je trouve que c’est plutôt un opportunisme politique dans le cadre de la primaire plutôt qu’une vraie idéologie. Globalement j’ai été déçu par le comportement de Joly qui a commencé par se poser en victime (“anti-discrimination femme ménopausée”, “les faux électeurs”, …) puis a fait des coups bas et de l’opportunismes politique, alors qu’elle prêche l’inverse, mais ce n’est que mon avis et je sais que vous ne serez pas d’accord.

    En tout cas bravo pour votre action dans une association de défense du litoral.

    Bon ben que le ou la meilleur(e) gagne. Alea jacta est.

  • visiteur

    @vertdo
    PS panégyrisme de l’article
    “A contrario, Mme Joly a fait étalage de sa maturité politique et de sa maîtrise de nombreux dossiers, et pas que de ceux ayant trait au respect de l’environnement, laquelle lui a donné l’image d’une femme compétente dont elle ne s’est pas départie.”
    Je sais que vous êtes persuadé de la véracité absolue de cette phrase comme vous êtes du côté Joly, je le respecte tout à fait. Mais de la à en faire une vérité dans un article qui se veut objectif, il y a un grand pas à franchir…

  • vertdo

    bon, je croyais que “visiteur” était un pseudo …autant pour moi .

    @ “visiteur” 2 ??

    n’affirmez pas comme ça que DCB est pour Hulot : 1/DCB dit toujours les choses clairement et l’aurait dit 2/sa position c’est de ne pas choisir entre les 2 car il est contre un écolo à la présidentielle3/Il a dit que si Hulot y allait , il devait se taper la primaire 4/ il a dit que Joly ou Hulot sortiraient renforcés de cette primaire .

    DCB n’est pas Bové ( en tout cas le père, l’une des filles est pour Joly )

  • visiteur

    @autre visiteur :
    “L’aveuglement des “pro-Hulotistes” est désespérant [...] Ils prennent les choses à l’envers, à l’instar de Sarkozy et ses quotas d’amendes imposés aux gendarmes.”
    Merci déjà pour le respect du point de vue des pro-Hulotistes… Sympa… Ensuite je crois que vous faites un joli (sans jeux de mots de ma part) lien entre Hulot et Sarkozy, ça ne dit pas grand chose mais au moins on a collé au passage l’image de Sarko à Hulot, ça peut pas faire de mal… Bonne technique de politique classique… On est plus à ça près dans le camp Joly (qui je l’avoue à démontré au passage qu’il n’était effectivement pas un bisounours dans la politique contrairement à Hulot le bisounours qui a cru naivement qu’il fallait respecter le pacte de non agression et son adversaire).

    “car on peut dire que tout a été fait sur le net pour lui rameuter des voix” : encore la théorie du complot, comme avant le premier tour? Donc les pro hulotistes n’ont pas le droit de s’exprimer? Ca devient vraiment stalinien l’ambiance…

    “ou est l’ouverture avec lui?” : nulle part, il va vendre son gel douche et faire de l’hélicoptère… Si vous ne voyez pas l’ouverture possible, ré-écoutez les 3 débats de la primaire. Désolé je fatigue (pas à cause de vous je vous rassure)…

    Hulot pas de compétences juridique, financière, politique? Mais entre nous, le but n’est pas que Hulot soit élu président, c’est “juste” qu’il fasse un bon score et donc qu’il sache parler aux français et les convaincre. Il ne faut pas se tromper d’objectif… Joly est très bien, sincèrement!, mais pas dans cet objectif là.

    De toute façon Alea jacta est! Donc ça ne sert plus d’essayer de vous expliquer que vous vous trompez d’ennemi et que Hulot n’est pas l’horrible satan qui va pervertir la pureté du mouvement et tuer l’écologie.

  • visiteur

    @vertdo: au sujet de DCB
    parmis les “visiteurs” (quand on a pas de compte), il y a pour l’instant moi l’emmerdeur hulotiste et le pro Joly que j’ai appelé “autre visiteur” :)

    Oui DCB a dit que la présidentielle ça ne servait à rien pour les verts. Je ne suis d’ailleurs pas d’accord avec lui.

    Mais bon sang relisez son interview dans libé… Il ne dit pas qu’il est pour Hulot car il ne veut pas choisir, ce qui est respectable et peut être judicieux pour ne pas perturber EELV. Mais si vous ne comprenez pas à la lecture de cet article qu’il est pour Hulot… alors peut être que même Cécile Duflot est finalement pour Joly… j’en perds mon latin…

    Bon cette fois j’arrête! Je vous laisse le dernier mot promis! Honneur aux Joly!

  • andersen

    La tornade? la catastrophe plutôt