NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Devenez un magnat du pétrole avec Greenpeace

Devenez un magnat du pétrole avec Greenpeace
Greenpeace a trouvé un moyen ludique pour sensibiliser la population aux dangers que présentent les forages pétroliers offshore avec son jeu « Deepsea Desperation »

Les militants de Greenpeace ont de l’humour. Un humour noir en l’occurrence, l’organisation écologiste venant tout juste de créér un jeu simple et efficace dans lequel deux joueurs s’affrontent autour du thème de la pollution aux hydrocarbures. L’un doit tenter de constituer des réserves naturelles marines tandis que l’autre veut exploiter les richesses pétrolières du site. Un clin d’oeil d’autant plus lourd de sens que le graphisme du jeu n’est pas sans rappeler celui d’un autre « board game » édité par BP dans les années 1970, quand la course à l’or noir avait encore la cote, « BP Offshore Oil Strike ».

Greenpeace s’est attachée les services des designers de Terror Bull Games, dont elle a jugé l’humour suffisamment décalé pour réaliser le jeu. Pour jouer à Deepsea Desperation, littéralement « Désespoir abyssal », deux dés et 35 jetons sont nécessaires. Le but est bien sûr de sensibiliser les amateurs de jeux de stratégie à la cause environnementale et aux dommages causés par une marée noire. Le « touché-coulé » version « écolo » permet ainsi de comprendre à l’échelle d’un plateau de jeu comment les ambitions d’un groupe pétrolier insuffisamment préoccupé par la sécurité de ses installations peuvent ravager la faune et la flore marines.

L’ONG met donc en garde les utilisateurs : « Attention : si vous choisissez de défendre les intérêts du pétrole et que vos plate-formes subissent trop d’explosions, vous aurez le sang de dizaines d’espèces sur les mains, un faux compte Twitter ruinera votre stratégie de communication, des photos d’animaux morts seront publiées dans les journaux, vous aurez des milliards de dommages et intérêts à payer et plein d’autres choses encore qui terniront votre image ».

Il s’agit là d’un nouveau tacle sur la multinationale britannique, qui subit ce genre d’attaques – justifiées – depuis avril et l’explosion de Deepwater Horizon. Qui sème le vent…

Crédit photo : Greenpeace
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !