NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Des rames de métro new yorkaises transformées en récifs artificiels

Des rames de métro new yorkaises transformées en récifs artificiels

Les récifs sont des éléments essentiels de la vie sous-marine, faisant office de nurserie pour de très nombreux poissons et constituant un habitat naturel de choix pour pléthore d’espèces animales et végétales.

Une étude récente a révélé que les récifs coralliens sont menacés à hauteur de 95% à l’horizon 2050 essentiellement en raison du réchauffement climatique et de pratiques de pêche particulièrement destructrices pour l’environnement. Il est donc essentiel de lancer des initiatives susceptibles d’être rapidement et durablement efficaces.  Par exemple des récifs artificiels à même d’être vite colonisés et de devenir des écosystèmes à part entière.

Des projets de ce type existent partout dans le monde depuis de nombreuses années et les objets les plus insolites, en plus de structures en béton spécialement créées à cet effet, se retrouvent coulés sur le plancher océanique. On trouve ainsi, notamment en Thaïlande, des chars d’assaut mis au rebut ou des sculptures originales dans les caraïbes, en plus des classiques épaves de navires envoyées à dessein par le fonds.

Sur la côte Est des Etats-Unis, ce sont des rames du métro de New York qui sont utilisées depuis le milieu des années 1990. A chaque mise en retraite de flotte de wagons, ces derniers sont dépollués avant d’être acheminés sur place par des barges au large du Delaware et du New-Jersey. Le succès est au rendez-vous avec des quantités de poissons et autres crustacés 400 cent fois plus importantes (!) sur ces sites que lors des relevés antérieurs à la mise en place de ce programme. Il a du coup attisé la convoitise d’autres états côtiers – dont celui de New York – qui ont réclamé au métro de la « Grosse Pomme » (NDLR : qui fournit gratuitement les rames décontaminées) des wagons. Et à un autre niveau celle des braconniers en tout genre qui trouvent sur ces sites une manne inespérée…

Malgré les tensions apparues entre pêcheurs artisanaux et pêcheurs industriels pour le partage de la ressource, et en dépit des réserves de certaines associations écologistes quant à l’innocuité des wagons pour la santé humaine et celle des espèces sous-marines (NDLR : certaines rames contiennent en faible quantité de l’amiante), il convient de saluer l’initiative. Tant pour son succès que pour son originalité.

Crédit photo : Tim Shaffer / flickr - eeemart
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierre d

    Succès?? Originalité ?? Ça reste des rames de métro, ça n’a rien de propre ni d’écologique !!! Qu’est ce que c’est que ce délire ?

  • daniel d

    Personnellement je préfère nettement les sculptures de Jason deCaires Taylor dont vous parlez par ailleurs, pas seulement d’un point de vue esthétique, mais aussi parce qu’il y a de sérieux doutes sur l’innocuité de ces récifs un peu particuliers…

  • fredred

    Les rames sont dépollués avant de servir de récif, bien sur c’est moins esthétique que de belle sculpture, mais les résultats sont là, et tout le monde sait que la survie de récifs coralliens est une priorité pour l’écosystème!