NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Des raisons d’espérer pour les requins ?

Des raisons d'espérer pour les requins ?
Un tiers des espèces de requins, dont le grand requin blanc, sont aujourd'hui menacées d'extinction

C’est un véritable désastre pour les écosystèmes marins. Tout en haut de la chaîne alimentaire, les requins voient leur population fondre comme neige au soleil. La faute entre autres au shark finning, cette pratique barbare née de l’engouement des pays asiatiques pour les ailerons de l’animal, lequel s’est vu attribuer des vertus pharmaceutiques et aphrodisiaques dont il se serait volontiers passé, et qui consiste en les couper avant de rejeter l’animal dans la mer, où ce dernier expire dans d’atroces souffrances. La faute aussi à sa maturité sexuelle tardive, qui compromet le renouvellement des stocks.

À l’heure actuelle, de soixante-dix à cent vingt millions de requins sont tués chaque année (!) et un tiers des espèces, dont le légendaire grand requin blanc, sont en voie d’extinction. Si certains pays, à l’image de la République de Palau, des Bahamas et de Taïwan, ont décidé de proscrire le shark finning de leurs eaux territoriales, on voit cependant mal comment certaines d’entre elles pourraient ne pas disparaître.

Il subsiste néanmoins des motifs d’espoir, par exemple l’outil mis au point par la Save Our Seas Foundation avec le concours du Dr Mark Meehan, de l’Institut australien des sciences marines, et de Gabriel Vianna, de l’Université d’Australie occidentale. Cet appareil permet de mesurer les requins avec précision, tout en maintenant une distance raisonnable entre l’Homme et le prédateur, et utilise des caméras vidéo ainsi que les principes de la photographie aérienne pour déterminer la longueur d’une partie du corps ou la taille du squale à quelques millimètres près. Un outil essentiel pour la compréhension de ses prédateurs et qui permet de les étudier sans trop les perturber.

Tout aussi remarquable est le crochet « SMART » (Selective Magnetic And Repellent-Treated Hook), né du constat selon lequel les requins sont particulièrement sensibles aux champs électroniques dans l’eau et qui permet de maintenir les squales à distance respectable des lignes de pêche destinées à d’autres espèces de poissons. Rappelons en effet que l’hécatombe actuelle est également en partie le fait de nombreuses captures involontaires. Celles-ci pourraient diminuer substantiellement si d’aventure ce crochet, qui a d’ores et déjà prouvé son efficacité sur deux groupes de requins, devait devenir incontournable.

Ces équipements laissent présager d’un avenir (un peu) moins sombre pour les requins, espèce sans laquelle l’écosystème océanique serait dramatiquement bouleversé. Ne reste plus à tous ceux qui ont encore la possibilité d’empêcher l’irréparable de se les approprier, si possible dès maintenant…

Crédits photos : flickr – Hermanus Backpackers / Steve Childs
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !