NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Des insectes prochainement dans nos assiettes ?

Des insectes prochainement dans nos assiettes ?
Les insectes font déjà partie de l’alimentation quotidienne de plus de la moitié des pays du monde. La proportion devrait augmenter dans les années à venir…

De l’Afrique à l’Amérique en passant par l’Asie, beaucoup de populations ont intégré les insectes dans leur régime alimentaire. C’est même un mode d’alimentation ancré dans les cultures et à leur retour de voyage, nombre d’Européens se sont eux aussi découverts entomophages. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle la Commission Européenne lance toute une batterie de tests en vue de mieux encadrer la commercialisation de ces mets.

Manger des insectes ? Pas très original comme régime alimentaire, du moins ailleurs que sur le Vieux Continent. Les blattes, sauterelles et autres larves de papillon pourraient cependant prochainement faire partie de notre paysage gastronomique, Bruxelles ayant demandé aux fournisseurs, détaillants et experts en histoire naturelle d’établir des statistiques concernant les Européens entomophages. La finalité est de jeter les bases d’une commercialisation, et ce faisant la Commission démontre son intérêt pour les questions de sécurité alimentaire, nombre d’experts ayant prôné l’intégration des insectes () dans nos assiettes, moyen efficace à leurs yeux de réduire les risques de pénurie tout en soulageant l’environnement. Convaincue qu’ils deviendront les plats de demain, aussi bien pour les classes riches qu’au sein des classes moins aisées, la Commission européenne met également en avant leur rôle dans la diminution de notre « empreinte alimentaire », qui pourrait être moins élevée si nous consommions moins de viande.

Une source alternative de protéines

Rappelons que selon la FAO (Food and Agriculture Organization), la planète accueillera 2,3 milliards de personnes supplémentaires d’ici 2050. Astronomique, cet accroissement démographique nécessite de prendre des dispositions sans tarder, notamment dans le domaine de l’alimentation. Si rien ne change, la consommation de bœuf devrait en effet doubler, ce qui entraînerait inévitablement une déforestation plus importante pour « libérer » des pâturages et par ricochet une augmentation substantielle des émissions de gaz à effet de serre (GES), en plus de réduire les ressources en eau potable.

Loin d’être une idée excentrique, la consommation d’insectes semble donc devenir une alternative crédible, d’autant que 1 462 espèces seraient aujourd’hui comestibles dans le monde et que ces « bestioles » jouiraient de réelles qualités nutritionnelles. Ils présenteraient même des taux élevés de minéraux, comme le fer, le potassium, le calcium ou encore le magnésium, ainsi que des vitamines. Avec autant de qualité, les insectes partent avec un réel avantage pour figurer sur les étals européens. Il s’agira ensuite d’y mettre du sien…

Crédits photos : Harvey Barrison / hiroo yamagata
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • visiteur

    oui eh bien pas encore prête perso…
    mais je n’interdis pas bien sur

  • http://www.scoop.it/t/sante-hopitaux-par-la-cftc-hus/p/382880172/des-insectes-prochainement-dans-nos-assiettes Des insectes prochainement dans nos assiettes ? | Santé & Hôpitaux par la CFTC HUS | Scoop.it

    [...] Des insectes prochainement dans nos assiettes ? [...]

  • daniel d

    Ça m’a l’air assez ignoble quand même…

  • laulo

    assez écœurant.

  • visiteur

    Sympatoche ton article. Manger des insectes relève encore du fun / trash, mais ça a le mérite d’être original.
    J’en profite pour lacher le lien de mon blog : http://blog.multivores.com qui traite un peu de ce sujet