NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Des chercheurs britanniques découvrent de nouvelles espèces dans les profondeurs de l’océan Indien

Des chercheurs britanniques découvrent de nouvelles espèces dans les profondeurs de l'océan Indien
Une équipe de scientifiques britanniques a découvert un crabe yéti et des concombres de mer dans les eaux profondes du sud-ouest de l'océan Indien. Des espèces dont les experts pensaient qu’elles ne résidaient que dans l'est du Pacifique

C’est dans les eaux profondes du sud-ouest de l’océan Indien, dans une zone accueillant des cheminées hydrothermales, que ces scientifiques ont découvert plusieurs espèces inattendues. Financée par le Natural environmental research council (NERC) et dirigée par Jon Copley, biologiste de l’Université de Southampton (Grande-Bretagne), l’expédition a notamment vu un robot sous-marin baptisé Kiel 6 000 et mis à la disposition des scientifiques par l’Institut Leibniz des Sciences Marines (Allemagne) descendre dans les fonds océaniques pour analyser l’écosystème de cette région considérée comme l’une des plus inhospitalières du monde pour la biodiversité.

Crabes yéti, concombres de mer et escargots sont des espèces qui résident dans ces cheminées hydrothermales découvertes en 1977 et qui constituent une chaîne de volcans sous-marins rejoignant la dorsale médio-Atlantique, un autre relief traversant les océans Arctique et Atlantique du nord au sud. Ces cheminées crachent une eau chaude et riche en minéraux qui empêche les espèces de prospérer et d’évoluer. En dépit de ces contraintes, plusieurs animaux ont cependant réussi à s’adapter et les scientifiques ont même découvert des animaux jusque là inconnus.

« Nous avons trouvé un nouveau type de crabe yéti. Les crabes yéti sont présents dans les cheminées hydrothermales de l’est du Pacifique et deux espèces sont connues à ce jour. Elles ont de très longs bras velus mais celui que nous avons découvert a des bras courts et son ventre est couvert de poils », a précisé Jon Copley, directeur des recherches, selon lequel « c’est la première fois qu’un crabe yéti est découvert dans l’océan Indien ».

Cherchant à comprendre comment les espèces évoluent en eaux profondes, les experts ont comparé ces animaux avec les espèces présentes dans les reliefs sous-marins environnants. A l’arrivée, ils ont découvert une biodiversité très riche, propre aux cheminées hydrothermales du sud-ouest de l’océan Indien mais également menacée par les convoitises des ressources naturelles alentours. Les cheminées hydrothermales renferment un potentiel minier qui intéresse tout particulièrement la Chine, ce qui inquiète les chercheurs britanniques. « Plus tôt cette année, la Chine a obtenu une licence de l’Autorité internationale des fonds marins de l’ONU pour l’exploration des ressources minières présentes à proximité des cheminées hydrothermales du sud-ouest de l’océan Indien. Les cheminées sont très riches en cuivre, en zinc, en or et en uranium mais nous n’avons aucune idée de ce qui y vit », a souligné M. Copley, qui souhaite que des mesures soient prises pour préserver cet écosystème unique. Il n’est certainement pas le seul.

Crédits photos : David Shale
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/decouverte/id3341617 Découverte by zegreenweb – Pearltrees

    [...] « Nous avons trouvé un nouveau type de crabe yéti. Les crabes yéti sont présents dans les cheminées hydrothermales de l’est du Pacifique et deux espèces sont connues à ce jour. Elles ont de très longs bras velus mais celui que nous avons découvert a des bras courts et son ventre est couvert de poils » , a précisé Jon Copley, directeur des recherches, selon lequel « c’est la première fois qu’un crabe yéti est découvert dans l’océan Indien ». Des chercheurs britanniques découvrent de nouvelles espèces dans les profondeurs de l’océan Ind… [...]

  • Laurent

    De nombreuses espèces nous sont encore inconnues !