NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

De la viande d’ours au menu pour s’opposer à leur réintroduction dans les Dolomites

De la viande d'ours au menu pour s'opposer à leur réintroduction dans les Dolomites
Hostile à la réintroduction des ours dans le massif des Dolomites, la Ligue du Nord a organisé ce week-end un sinistre banquet de viande de plantigrade slovène

Les pro et anti-ours s’affrontent depuis de longues années dans les Pyrénées. Leur conflit a toutefois des airs de gentillette escarmouche au regard de la tournure des événements dans la chaîne des Dolomites (Italie) où la Ligue du Nord, principale alliée de Silvio Berlusconi au sein de la majorité, qu’elle refuse de quitter malgré les multiples déboires d’Il Cavaliere et elle aussi en nette perte de vitesse sur le plan politique, a franchi sans hésiter la frontière qui sépare la désapprobation impertinente de la barbarie.

Hostile à la réintroduction des ours dans le massif, le parti, régulièrement taxé de populiste par ses adversaires et la plupart des observateurs politiques, a ainsi convié la population ce week-end à… un banquet de viande d’ours slovène ! Quelque deux cents personnes y ont pris part jusqu’à ce que les carabiniers mettent un terme à ce vomitif méchoui.

de la viande d ours au menu d un meeting populiste

Jugée « scandaleuse » par le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini et condamnée par son homologue du Tourisme Michela Vittoria Brambilla, celle de l’Environnement Stefania Prestigiacomo ainsi que par les associations de protection des animaux, l’initiative pourrait accentuer l’érosion de la cote de popularité de la Ligue du Nord. N’en déplaise à ses instigateurs, qui ont objecté que la viande a été achetée légalement. Selon les autorités sanitaires, il manquait néanmoins des justificatifs pour cinquante kilos de denrées.

Le député de la Ligue du Nord Maurizio Fugatti a invoqué le ras-le-bol des agriculteurs devant les attaques perpétrées contre les moutons et les poulets ainsi que la nécessité d’envoyer « un signal fort aux citoyens qui ont le droit de reconquérir leur territoire et de circuler librement ». Sur son blog, M. Frattini a de son côté souligné les efforts déployés pour faire revenir les ours dans les montagnes, lesquelles les ont accueilli pendant plusieurs siècles. Dix spécimens ont en effet été introduits lors de la décennie écoulée, portant à trente-cinq le nombre d’ours arpentant les Dolomites.

La Ligue du Nord est en fait coutumière de ce genre de provocations, elle qui sous l’impulsion du sénateur Roberto Calderoli avait suggéré en 2007 de parader avec un cochon dans les rues de Bologne pour dissuader les musulmans de construire une mosquée. Quatre ans après, chacun conviendra que le parti demeure constant dans le sordide.

Crédits photos : flickr – Henning Leweke / Andy
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Quelle horreur ! C’est vraiment dégueu !

  • gaga

    Il faut trouver un moyen afin que les ours restent dans la foret et ne s’attaquent plus ou le moins possible au bétail ! Mais on ne peux pas laisser dépérir cette espèce juste pour quelques agriculteurs !