NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Danse avec les… vaches

Danse avec les... vaches
« Une expérience sensorielle » au milieu des vaches

Réalisé par Emmanuel Gras, le documentaire Bovines sortira demain dans les salles obscures. Fans de films d’action s’abstenir. Amoureux de la nature, ou tout simplement curieux, courez-y.

Elles font partie du paysage rural français. En voiture ou en train, on les aperçoit brouter au loin, leur petits gambadant joyeusement dans les prés. Elles aussi, elles nous regardent passer. Qui ? Les vaches bien sûr ! On croit les connaître, mais ces ruminants ont cependant bien des secrets pour nous. Et au fait, qui a déjà poussé la clôture d’un champ pour les observer de plus près ?

C’est que nous propose de faire Emmanuel Gras dans son documentaire Bovines, ou la vraie vie des vaches. Tout est dans le titre. Pas de musique, pas de voix off, mais des vaches et le bruit des vaches, tout simplement. C’est une « expérience sensorielle » que le réalisateur nous propose, invitant les cinéphiles éco-citoyens à une immersion dans le monde de la vache et à une adaptation à leur rythme de vie.


Et il est bien lent, le rythme de la vache. Dans notre société du « toujours plus, toujours plus vite », il détonne. Il est toutefois appréciable de prendre tout son temps, de s’approcher au plus près de ces impressionnantes vaches blanches, jusqu’à devenir vache soi-même. A moins que ce ne soient les vaches qui nous apparaissent plus humaines ? En tout cas, elles ne s’ennuient jamais ; et le spectateur non plus. Elles mangent, courent parfois, s’occupent de leurs petits, observent, dorment, se font des câlins, cueillent des pommes.

La paisibilité caractérise cet opus, c’est pourquoi vous ne verrez ni image provoc’ d’abattoir, ni carcasses. Le réalisateur n’est pas dans la dénonciation. « Je ne suis pas contre les élevages. Je suis juste pour de meilleurs élevages», a-t-il expliqué lors de la projection du film au Festival du Film d’environnement (FIFE). N’allez donc pas voir dans son documentaire une manière de faire l’apologie du végétarisme. Sur le plan cinématographique, le produit fini est saisissant. Emmanuel Gras nous emmène au cœur des choses avec des très gros plans et des images magnifiques de vaches bien sûr, mais aussi d’herbes, d’insectes et de nuages. On est si près qu’on se croirait dans le pré, et les sons, prenants, participent à ce voyage. On rigole alors, on est ému souvent, on s’interroge parfois. Bref, c’est vachement réussi.

Crédits photos: flickr - Gimli_36
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !