NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Cuba : les scooters électriques pour faire face à la pénurie d’essence

Depuis plusieurs mois, les relations entre les États-Unis et le Venezuela sont particulièrement tendues. En guise de représailles à la prise de pouvoir de Nicolas Maduro, le gouvernement de Donald Trump a décidé d’appliquer des sanctions contre le gouvernement vénézuélien et notamment contre les bateaux qui transportent le pétrole.

Cette situation s’avère désormais compliquée pour les partenaires du Venezuela. Cuba, petit État insulaire communiste situé dans les Caraïbes, fait face depuis plusieurs semaines à une pénurie d’essence : ses échanges commerciaux avec le Venezuela étaient en effet sa seule source de pétrole brut. Impossible par ailleurs de chercher de l’aide auprès des États-Unis, qui ne voient pas d’un bon œil l’alliance de Cuba avec le gouvernement de Maduro.

Cuba consomme chaque année plus de 7 millions de tonne de carburant. En septembre, l’île socialiste a fonctionné avec 30% de ses ressources pétrolières habituelles. Face à des réserves qui diminuent de jour en jour, le gouvernement a décidé d’instaurer des mesures de rationnement (réduction du transport public par exemple) et a appelé ces citoyens à la solidarité.

Lors d’une allocution télévisuelle, le président Miguel Diaz-Canel a appelé à la solidarité des automobilistes de Cuba : il a en effet incité les citoyens à prendre en stop les personnes dépourvues de moyen de transport. Une forme de solidarité qui est obligatoire pour les véhicules d’État.

L’appel du président cubain a notamment créé une forte mobilisation des conducteurs de scooters électriques. Depuis 2013, ces derniers sont apparus en masse sur les routes de Cuba : les cubains se les procurent en effet au Panama où ils peuvent les importer sans payer d’impôts. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 210.000 scooters électriques qui circulent quotidiennement sur les routes de l’île de Cuba.

“Nous nous sommes proposés pour mener des actions sociales. Et tout se passe très bien, on est contents”, explique Javier Capote, un conducteurs de scooter électrique de 33 ans qui a répondu sans hésiter à l’appel du président Miguel Diaz-Canel.

La forte mobilisation des scooters électriques, des véhicules dépourvus de moteur à essence et donc complétement respectueux de l’environnement, permet de pallier à la fois au problème de pénuries de carburant et à la déficience des transports en commun de Cuba. Sans oublier que l’électromobilité est également une solution radicale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la communauté internationale.

Les conducteurs de scooter électriques se regroupent désormais en club. “Notre objectif est de s’amuser et partager notre passion. Mais nous avons aussi décidé de soutenir les activités en lien avec l’environnement et d’aider les gens qui en ont besoin”, explique Osdany Fleites, président du club Scooters électriques de Cuba.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !