NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Cécile Duflot reste aux commandes d’Europe Ecologie-Les Verts, Dany claque la porte

Cécile Duflot reste aux commandes d'Europe Ecologie-Les Verts, Dany claque la porte
Secrétaire nationale des Verts depuis 2006, à une époque où Europe Ecologie n'existait pas encore, Cécile Duflot (à g., ici aux côtés de Dominique Voynet) a été largement réélue hier

La secrétaire nationale sortante a été reconduite à la tête de la formation écologiste. Intitulée « Maintenant l’écologie », sa liste a été préférée à celles de Daniel Cohn-Bendit (« Construire l’écologie »), de Jérôme Gleizes (« Envie ! ») et de Pierre Lucot (« Objectif terre »).

La direction du mouvement s’est donc vue confortée par les militants, qui ont été 50,59 % à voter la continuité hier au centre des congrès de La Villette (XIXe arrondissement de Paris). « Un score historique », a souligné Jean-Vincent Placé, actuel numéro deux d’EELV. La motion de « Dany », elle, a récolté 26,29 % des suffrages, soit environ 7,5 points de plus que celle de M. Gleizes, la liste de M. Lucot ayant obtenu « la cuillère en bois » avec 4,4 % des votes.

« Il faut aussi voir dans les scores élevés du scrutin un effet statistique : en 2000, une douzaine de motions s’affrontaient. Dix ans plus tard, il n’y en a que quatre. C’est la preuve que nous rationalisons », a également analyse M. Placé, qui s’est donc gardé de tout triomphalisme mais n’a désormais plus matière à espérer une unité de son camp à La Rochelle (Charentes-Maritimes).

M. Cohn-Bendit, qui s’est opposé frontalement à Cécile Duflot (tout en ayant salué avec elle la décision d’Angela Merkel de fermer l’ensemble des centrales nucléaires allemandes d’ici 2022), avait aux dires de son lieutenant sa place dans les instances du parti mais l’ex-soixante-huitard vient en effet d’annoncer qu’il ne participera pas au congrès charentais, ultime étape avant le scrutin primaire qui mettra aux prises Eva Joly et Nicolas Hulot. Il a en outre assimilé la faible participation d’hier – même si le scrutin n’a pu s’achever dans les délais prévus, 56 % des militants se sont abstenus – à « un échec ». « Notre défaite à tous, c’est de ne pas avoir réussi à mobiliser au-delà d’un cercle de sympathisants restreints », a-t-il écrit sur le site Internet Nouvelobs.com.

Surtout « Dany » a fait savoir que, « pour (lui), la phase parti est terminée ». Et de conclure, sans faire mystère de son amertume : « je suis au niveau européen, point à la ligne ». Une figure « verte » vient donc de choisir de tirer prendre le large. Reste maintenant à savoir si ce départ fracassant laissera ou non des traces.

Crédits photos : Wikimedia Commons – Marie-Lan Nguyen / Europaportalen.se
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !