NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Ce nouveau bioréacteur utilise des algues pour capturer autant de dioxyde de carbone qu’un acre d’arbres

Une équipe d’innovateurs a mis au point un nouveau bioréacteur ingénieux qui utilise les algues pour capturer et traiter le carbone de l’atmosphère.

Le bioréacteur Eos, développé par la société de technologie Hypergiant Industries basée à Austin au Texas, utilise l’Intelligence Artificelle (IA) pour optimiser la croissance des algues, la capture de carbone et la production d’algues.

Les algues sont les « machines » les plus efficaces de la nature

Comme les algues capturent le carbone 400 fois mieux que les arbres, le réacteur peut traiter environ deux tonnes d’oxygène par an, ce qui équivaut à peu près à un acre d’arbres.

Selon le site Internet Hypergiant, les algues sont des organismes unicellulaires qui sont « considérés comme l’une des machines les plus efficaces de la nature » en raison de leur capacité à se multiplier rapidement grâce à l’absorption de la lumière solaire et du dioxyde de carbone. Non seulement il peut être cultivé presque n’importe où mais il nécessite très peu de nutriments pour survivre.

Grâce à l’intelligence de la machine, les concepteurs ont amélioré l’efficacité de leur création en utilisant une surveillance autonome de la santé pour une machine consciente de son environnement et pouvant y réagir. En surveillant et en gérant en permanence la quantité et le type de lumière, le CO2 disponible, la température, le pH, la biodiversité, les cycles de récolte, etc., le réacteur peut créer un environnement parfait pour maximiser la séquestration du carbone.

Comme les algues consomment du CO2, elles produisent également de la biomasse, qui peut ensuite être récoltée et traitée pour créer du carburant, des huiles, des sources alimentaires riches en protéines, des engrais, des plastiques, des produits cosmétiques, etc.

Utiliser les meilleures technologies pour résoudre les problèmes les plus graves au monde

Cet appareil compact est conçu pour ne prendre qu’une petite partie de l’espace urbain par rapport à des prototypes similaires de bioréacteurs. Hypergiant prévoit de publier les plans du bioréacteur à la communauté des fabricants en ligne plus tard cette année dans le but de permettre aux utilisateurs de créer des dispositifs similaires, plus petits et modulaires, destinés à être utilisés dans des unités résidentielles.

En outre, la société se concentrera sur l’utilisation de plastiques océaniques recyclés pour créer les dispositifs et encourage la communauté à le faire également. Des détails supplémentaires sur la production seront annoncés en 2020.

« Notre objectif chez Hypergiant Industries est d’utiliser les meilleures technologies du monde pour résoudre les problèmes les plus graves au monde », a déclaré Ben Lamm, PDG et fondateur de Hypergiant.

« L’excès de carbone dans notre atmosphère provoque de nombreuses catastrophes massives pour notre planète et nous pousse à quitter la planète et à coloniser l’espace. Je veux que l’humanité colonise l’espace parce que je veux explorer le cosmos pour mieux comprendre notre place au sein de cet espace. Je ne veux pas que nous colonisions l’espace parce que nous fuyons notre planète d’origine. Cet appareil est l’un de nos premiers efforts pour réparer la planète sur laquelle nous nous trouvons. »

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !