NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Carrefour et le Shangri-la hotel group s’associent à la lutte contre le shark finning

Carrefour et le Shangri-la hotel group s’associent à la lutte contre le shark finning
Le distributeur Carrefour et la chaîne hong-kongaise Shangri-la hotel group ne proposent plus d'ailerons de requins et contribuent ainsi à la lutte contre le shark finning

Les défenseurs des requins en Asie ont de nouveau des raisons d’y croire. Le Shangri-la hotel group, une société de villégiature de luxe qui exploite soixante-douze hôtels, et la chaîne de distribution Carrefour ont en effet annoncé qu’ils ne commercialiseront plus d’ailerons de requin.

Plusieurs dizaines de millions de requins sont tués chaque année pour alimenter l’industrie de la soupe d’ailerons de requins en Asie, qui pèse près de 775 millions d’euros. Un tiers de ces ailerons sont consommés pendant la célébration du Nouvel an chinois, d’où un shark finning particulièrement intense à cette époque de l’année. Selon une étude menée par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en 2009, 32 % des 64 espèces de requins et de raies de haute mer suivies par les chercheurs sont menacées d’extinction, principalement à cause de la surpêche et donc du shark finning. Rappelons que cette pratique est d’autant plus cruelle que les pêcheurs, après avoir capturé les prédateurs, découpent leurs ailerons et rejettent leur corps pour éviter d’alourdir le bateau. Dès lors, les requins n’ont aucune chance de survivre. « Must have » des repas d’affaire en Asie, les ailerons voient leurs prix augmenter au rythme de l’accroissement de la demande, lequel s’explique par l’amélioration des revenus en Chine.

Pour inverser la tendance, les ONG oeuvrant pour la protection de la faune mènent campagne auprès des consommateurs, des restaurants et des distributeurs. Un travail méthodique qui commence à porter ses fruits : en novembre dernier, l’hôtel Peninsula est en effet devenu le premier établissement de Hong-Kong à retirer de sa carte la soupe aux ailerons de requins. Cent-douze sociétés se sont ensuite engagées à proscrire les ailerons de requins des banquets d’entreprise. En prohibant lui aussi l’utilisation de ce met dans le cadre d’une « politique de la mer durable », le Shangri-la hotel group s’est lui aussi racheté une conduite. Il veut aujourd’hui aller plus loin, ambitionnant d’éliminer de ses menus les autres espèces marines menacées comme le thon rouge et le bar chilien.

Favoriser « des méthodes durables d’approvisionnement en produits de la mer »

Imitant les deux distributeurs hong-kongais Cold Storage et FairPrice, la direction de Carrefour a elle aussi pris ses responsabilités en officialisant cette semaine le retrait des ailerons de requins de ses magasins implantés dans la cité-état. Quoique très appréciable, l’initiative du distributeur français n’aura cependant qu’un impact très limité, les ailerons de requins étant principalement consommés dans les restaurants qui se fournissent chez les grossistes.

D’après une récente enquête de la Hong-Kong Shark Foundation, 98% des soixante-quatre grands hôtels de Hong-Kong proposent au moins une espèce marine menacée. L’ONG hong-kongaise Bloom Association affirme quant à elle que 88% des consommateurs souhaitent une interdiction de la vente des produits dont la fabrication implique de tuer des mammifères en voie de disparition. Même si nombre d’écologistes saluent l’apparition de nombreux programmes environnementaux, notamment concernant l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de CO2, la préservation de la faune reste à leurs yeux un aspect négligé.

« Arrêter de servir des ailerons de requins n’est pas suffisant. Les hôtels doivent également mettre en place des politiques publiques favorisant des méthodes durables d’approvisionnement en produits de la mer », soutient Stanley Shea, membre de la Bloom Association. A bon entendeur …

Crédits photos : flickr – Vincent Turmine / jean cl
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • daniel d

    C’est un bon début, mais il doit encore rester 458632 restaurants chinois à convaincre !