NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Capitaine Planète fait son comeback au cinéma

Capitaine Planète fait son comeback au cinéma

Alors que Captain America a battu Harry Potter à plate couture cette semaine et pris la première place du box-office américain, l’arrivée d’un autre super-héros unique en son genre à Hollywood intrigue déjà les esprits. Il s’agit en effet de Capitaine Planète, vedette d’une série d’animation américaine créée au début des années 1990 par un milliardaire vert, le magnat des médias Ted Turner.

Comme son nom le suggère, le dessin-animé était précurseur en matière de sensibilisation à l’environnement. Par ailleurs exemplaire en termes de multiculturalisme, il mettait en scène des personnages venus de toute la planète (Amérique du Nord et du Sud, Union Soviétique, Afrique, et Asie) détenant tous des supers-pouvoirs grâce à des bagues magiques. Et pas n’importe lesquels puisque chacun des membres du quatuor maîtrisait l’un des quatre éléments – l’eau, le feu, le vent, la terre -, ce qui les autorisait à en appeler à Capitaine Planète, le défenseur suprême de la nature.

Une foi n’est pas coutume, les méchants n’étaient ni les Russes, ni les Japonais ni les Allemands, mais les grands industriels – y compris américains – et autres gros pollueurs. « Notre monde est en péril. Gaya, Esprit de la Terre, ne peut plus supporter la terrible destruction qui accable notre planète », introduisait le générique de la série, sur fond de dessins d’embouteillages et d’une importante pollution provoquée par les pots d’échappements des voitures.

De tous les comics et séries d’animations qui ont été transformées en blockbusters, l’adaptation de Capitaine Planète sur grand écran est certainement l’une des plus pertinentes, à l’heure où les considérations écologiques tiennent une place essentielle dans le débat. « Avec les tremblements de terre, les tornades, la fonte des glaces et tous les autres périls qui menacent le monde aujourd’hui, la Terre a désespérément besoin de son plus grand défenseur », ironise ainsi Susan Monford, membre d’Angry Filmworks, l’un des groupes qui produira ce film dont on sait déjà qu’il sera digne des grandes productions hollywoodiennes. Car avec le producteur de Transformers Don Murphy aux commandes, Capitaine Planète version cinéma devrait attirer bien des foules.

On salive d’avance devant les effets spéciaux reproduisant des catastrophes naturelles qui sont hélas de plus en plus fréquentes depuis quelques années. Il s’agit aussi de savoir qui prendra la place du méchant. Les bookmakers ont l’embarras du choix.

Crédits photos : flickr - Mark Anderson, andertoons
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Allez zou les enfants ! Ca a l’air vraiment bien !