NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Burkina Faso : ouverture d’une salle de cinéma solaire

Le groupe français Vivendi a profité de l’ouverture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) pour inaugurer une nouvelle salle de cinéma au cœur de la capitale du Burkina Faso. Ce nouveau lieu culturel africain présente cependant une particularité : elle fonctionne grâce à l’énergie solaire et affiche ainsi un bilan carbone plus respectueux de l’environnement.

Si les salles obscures ont le vent en poupe aux quatre coins du monde, le secteur ne se porte pas aussi bien en Afrique. En raison d’une économie qui peine parfois à se lancer, ainsi que des contraintes techniques liées à l’approvisionnement des structures en électricité, les complexes cinématographiques ont plutôt tendance à disparaître des villes africaines depuis plusieurs années.

Soucieux de participer à la création de nouveaux lieux de vie dédiés au divertissement et à la culture sur le continent africain, le groupe Vivendi s’est lancé dans un ambitieux projet qui vise à développer plusieurs dizaines de salles de cinéma et de spectacle. Modulable selon les besoins (projections, concert ou spectacles), ces salles d’un nouveau genre ont été pensées pour être écoresponsables. Les besoins en électricité de ces lieux proviennent en partie de l’énergie solaire : des panneaux solaires couplés à des batteries de stockage assurent l’autonomie énergétique du lieu.

Après la salle de cinéma solaire de Douala au Cameroun, de Niamey au Niger et de Conakry en Guinée, Vivendi a inaugurée à la veille de l’ouverture du Fespaco la salle Canal Olympia Yennenga. Troisième plus grande salle de la capitale burkinabè, elle affiche une capacité de 300 places et s’étale sur plus de 700 mètres carrés dans le quartier huppé de Ouaga2000.

“La construction de cette salle de cinéma vient à point nommé parce que (…) nous allons procéder à l’ouverture du Fespaco et dans la ville de Ouagadougou il nous manque des salles de cinéma de cette qualité (…). Nous avons tout à fait intérêt à tenir ce standing. Nous avons intérêt à ce qu’il y ait des salles. Grâce à ces investissements du secteur privé ça permet au Burkina de rester bien au centre [du cinéma africain] et de faire en sorte à développer la production et la promotion des films africains”, s’est félicité Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Fasso.

Le lancement de Canal Olympia Yennenga intervient à la suite de la fermeture de nombreuses salles de cinéma historiques : de nombreuses villes ne disposent donc plus de grands écrans. Présent sur le continent grâce à sa filiale Canal+, le groupe Vivendi prévoit l’ouverture de 50 autres salles de cinéma dans les pays francophones d’Afrique.

“Nous allons avoir une programmation identique à toutes les salles Canal Olympia en Afrique avec des films de Nollywood [production nigériane, ndlr] et des films qui sortent ici au Fespaco qu’ils soient primés ou pas. On essaiera de trouver ce qui va plaire au public. Quant à la partie spectacle elle se mettra en place avec les moyens pour que les artistes tournent dans les différentes salles Canal Olympia”, conclut M. Bach.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !