NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Bordeaux poursuit son verdissement énergétique

Bordeaux poursuit son verdissement énergétique
L'éco-quartier de Bordeaux-lac Ginko, qui lors de la première conférence nationale de la ville durable s'est vu attribuer par le ministère de l'Ecologie le prix de la sobriété énergétique et des énergies renouvelables, accueillera d'ici juin prochain une centrale 100 % biomasse

Une centrale 100 % biomasse entrera en service dans l’éco-quartier Ginko en juin prochain.

Il a beau cumuler les postes de maire de Bordeaux (Gironde) et de ministre depuis novembre – de la Défense jusqu’en février et actuellement des Affaires étrangères -, Alain Juppé n’a pas renoncé à son ambition de faire de « sa » ville une métropole « durable » de dimension européenne. Celle-ci s’est déjà profondément transformée sous son impulsion, avec notamment un réaménagement des quais pour le moins spectaculaire et l’installation de soixante mille panneaux photovoltaïques sur le parking du Parc des expositions de Bordeaux-lac.

La capitale girondine accueillera en outre l’Euro 2016 de football dans un stade flambant neuf, éco-construit et qui sera l’oeuvre des architectes bâlois Jacques Herzog et Pierre de Meuron, ceux-là même qui ont imaginé le « nid d’oiseau », c’est-à-dire le stade olympique de Pékin (Chine). D’ici mi-2012, l’éco-quartier Ginko abritera aussi une centrale d’énergie 100 % biomasse. La première pierre de cette unité dont le coût, subventionné en partie par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le Conseil Régional Aquitaine et le FEDER (Fonds européen de développement régional), a été estimé à six millions six cent mille euros, a été posée par l’ancien Premier ministre le 22 juillet dernier.

Trois mille cinq cents tonnes de CO2 économisées chaque année

Conçue par la société de services en efficacité énergétique et environnementale Cofely, qui fait partie de GDF-Suez Energie Services, la centrale produira l’intégralité de sa chaleur à partir de sources propres, à savoir du bois mais également de l’huile végétale, et alimentera deux mille deux cents logements ainsi que des locaux publics (écoles, collège, gymnase). « Le recours à des énergies renouvelables pour la totalité des besoins de chaleur permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de trois mille cinq cents tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de deux mille trois cents véhicules par rapport à une énergie fossile », souligne par ailleurs l’entreprise dans son communiqué de presse. La distribution, elle, sera assurée par un réseau de 5,2 kilomètres, sachant que chaque sous-station communiquera avec la centrale via une Gestion technique centralisée (GTC) intégrée au système Cofelyvision, lequel permettra de répartir la distribution de l’énergie suivant la nature des besoins et des usages professionnels et de suivre au plus près les consommations.

Cofely mettra enfin à disposition du pôle commercial et des bureaux de l’éco-quartier « une boucle d’eau tempérée (entre vingt et trente-cinq degrés celsius) pour assurer leur rafraîchissement ». « Ce procédé, qui repose sur l’échange et la récupération d’énergie produite à partir de pompes à chaleur, permettra de favoriser le bilan environnemental et économique de l’éco-quartier », précise Cofely, qui assure déjà les besoins en chauffage de ceux de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) et de Brétigny-sur-Orge (Essonne) grâce à la biomasse.

Un choix judicieux étant donné le potentiel français en la matière, le quatrième plus important de l’Union. Selon Eubionet III, réseau européen de développement de la biomasse, 48 % seulement du potentiel continental annuel est aujourd’hui exploité. Un pourcentage décevant au regard des économies carbone qu’elle permet mais qui a toutefois vocation à augmenter. Les enjeux climatiques sont en tout cas trop importants pour que l’Europe ne creuse pas davantage la piste…

Crédits photos : flickr – Christophe Durand / Wikimedia Commons - SPBer
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/bordeaux-gazette/p/357979729/bordeaux-poursuit-son-verdissement-energetique-zegreenweb Bordeaux poursuit son verdissement énergétique | zegreenweb | Bordeaux Gazette | Scoop.it

    [...] Bordeaux poursuit son verdissement énergétique | zegreenweb L'éco-quartier de Bordeaux-lac Ginko, qui lors de la première conférence nationale de la ville durable s'est vu attribuer par le ministère de l'Ecologie le… Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • visiteur

    On progresse sur ce type de centrale d’énergie renouvelable mais quid du contrôle, de la mesure et du délestage ? L’industrie est en avance sur ce type de maîtrise de l’énergie avec ce type de produits (http://compteur-electrique.eu/centrale-de-mesure.html) mais du côté distributeur il y a toujours un peu de retard on dirait…

  • http://www.scoop.it/t/veille-urbanisme/p/398354748/bordeaux-poursuit-son-verdissement-energetique-zegreenweb Bordeaux poursuit son verdissement énergétique | zegreenweb | Veille-Urbanisme | Scoop.it

    [...] Bordeaux poursuit son verdissement énergétique | zegreenweb L'éco-quartier de Bordeaux-lac Ginko, qui lors de la première conférence nationale de la ville durable s'est vu attribuer par le ministère de l'Ecologie le… Source: http://www.zegreenweb.com [...]