NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Better Place à la conquête de l’Asie

Better Place à la conquête de l'Asie
La première station de recharge de batterie Better Place a été inaugurée en début de semaine à Tokyo. Peut-être la première d'une longue série...

Better place serait-elle en train de se construire un empire ? La start-up américano-israélienne spécialisée dans l’installation d’infrastructures de recharge pour les voitures électriques peut en tout cas rêver à un avenir doré.

Alors que l’arrivée sur les marchés danois et israélien n’est plus qu’une affaire de mois, un nouveau partenariat a été conclu ce week-end avec le groupe automobile chinois Chery. Un accord capital aux yeux de Dan Cohen, vice-président Initiatives Stratégique de Better Place : « Grâce à la capacité de production de Chery (NDLR : Le plus gros constructeur automobile privé de l’Empire du Milieu, qui est aussi devenu en août 2007 le tout premier 100 % national à franchir le cap du million de voitures produites) et aux mesures favorables à l’électrique, Better Place voit dans la Chine une formidable opportunité de se développer ».

On connaît tous le rêve américain, il y a donc maintenant le rêve chinois pour le PDG Shaï Agassi et sa troupe, qui n’ignorent pas les formidables perspectives qui s’offrent maintenant à eux, dans un pays vilipendé pour ses rejets de gaz à effet de serre (GES) et où les constructeurs sont de plus en plus tournés vers les technologies électriques.

« Seulement 2 % des Chinois possèdent un véhicule, et pour 80 % d’entre eux il s’agit de leur toute première voiture. La Chine a la possibilité de créer une toute nouvelle catégorie de marché de véhicules propres et d’en devenir un leader », a renchéri M. Cohen.

Les taxis tokyotes dans le viseur

Il y a le rêve chinois et il y a aussi le rêve japonais puisque Better Place, décidément insatiable, a inauguré lundi en présence de Shaï Agassi une station de remplacement de batterie à Tokyo annonciatrice des infrastructures qui investiront l’an prochain le Danemark et Israël (NDLR : Où une infrastructure de charge complète sera testée à la fin de l’année).

L’initiative a été majoritairement financée par le gouvernement nippon, preuve que lui aussi croit en la pertinence du projet Better Place. La phase d’expérimentation, elle, durera trois mois au cours desquels trois taxis Nissan à batterie amovible de la compagnie Nihon Kotsu dévaleront les artères de la mégapole japonaise.

De la taille d’une station-service, la station Better Place est robotisée. Révolutionnaire, le système permet de changer la batterie de la voiture sans que le conducteur ait à en sortir.

Cette première infrastructure en appelle d’autres. « Le remplacement de la batterie en une minute est à l’heure actuelle la meilleure solution pour les taxis », a ainsi fait valoir la direction de Nihon Kotsu. Même son de cloche du côté de Better Place, selon laquelle « les recharges rapides trop fréquentes dégradent les performances des taxis » et pour qui il est « irréaliste d’immobiliser un taxi pendant vingt à trente minutes pour le ressourcer ».

Des arguments auxquels souscrit la municipalité, qui a pour sa part rappelé que « si les taxis représentent 2 % du parc automobile de la capitale, ils sont aussi responsables de 20 % des émissions de GES provenant des véhicules ».

Les autorités tokyotes sont à présent en guerre ouverte contre le CO2, comme en aussi témoigné récemment leur aval pour l’installation de stations Sanyo de vélos électriques, stations elles-mêmes équipées de cellules photovoltaïques. Un nouveau crédo qui pourrait faire les affaires, dans tous les sens du terme, de Better Place, même si l’entreprise a évalué à trois cents le nombre de stations nécessaires pour convertir à l’électrique les soixante mille taxis de la ville.

Désormais implantée à Tokyo, elle lorgne sans doute déjà sur d’autres métropoles japonaises. Présente dans l’Empire du Milieu, Better Place pourrait également, au train où vont les choses, convaincre ses voisins. Ce serait une bouffée d’oxygène pour d’autres pays qui ont eux aussi bien besoin de réduire leurs émissions carbone.

Crédit photo : © 2010 Better Place
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !