NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Bacardi déguste l’environnement

Bacardi déguste l’environnement
Les éoliennes de la distillerie Bacardi de San Juan (Puerto Rico) sont une spectaculaire manifestation de l'engagement environnemental du plus célèbre producteur de rhum de la planète

Le producteur de rhum multiplie les initiatives en faveur de l’environnement. Le vent vient même d’être intégré dans le processus de fabrication.

Deux éoliennes ont été installées au cœur de la distillerie Bacardi de San Juan (Porto Rico), une nouveauté écologique dévoilée mardi qui est le fruit d’un partenariat avec la société Aspenall Energie. « Nous sommes toujours à la recherche de moyens pour protéger l’environnement et réduire notre empreinte carbone. Notre dernière innovation […] capte le pouvoir du vent, renforçant les engagements environnementaux de Bacardi pour économiser l’énergie », a décrypté Joaquin Bacardi, président du groupe.

Les deux turbines mesurent 137 pieds de haut (soit environ 45 mètres, avec leurs pales) et développent une puissance de 250 kilowattheures (KWh). C’est assez pour produire près d’un million de KWh d’électricité par an, c’est-à-dire entre 3 et 7% de la puissance utilisée par cette distillerie et l’équivalent de la consommation électrique annuelle de la section touristique du site (bar, boutiques, musée). Les éoliennes devraient aussi permettre d’éviter le rejet de 900 tonnes de CO2 par an.

Une production guidée par l’écologie

Bacardi n’en est pas à sa première écomesure. Le groupe aurait en effet « une solide réputation en matière de gestion environnementale et est reconnu globalement comme un innovateur », dixit Jon Grey, son directeur industriel.

La distillerie de Porto Rico a en tout cas recours à un traitement anaérobique (sans oxygène) de ses eaux usées. Une fois retraitées, celles-ci rejoignent le système de refroidissement, ce qui permet d’économiser 22 000 gallons d’eau (83 000 litres) par jour. Grâce à ce système, les déchets se dégradent naturellement et libèrent un biogaz qui alimente les chaudières du site utilisées dans le processus de distillation.

Quant au dioxyde de carbone qui émane du processus de fabrication, il est capturé avant d’être revendu, notamment à des fabricants de boissons gazeuses. Ce dispositif a permis de générer une économie de cinq mille tonnes de CO2 entre juin 2008 et février 2009. Désormais les amateurs de Bacardi pourront donc aussi trinquer à la santé de l’environnement.

Crédit photo : Bacardi Corporation
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !