NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Aux Emirats Arabes Unis McDo roule à l’huile de friture

Aux Emirats Arabes Unis McDo roule à l'huile de friture
L'huile de friture des restaurants emiratis McDonald's finit depuis un peu plus d'un mois dans les réservoirs des camions de livraison du roi du burger. Imparable

L’huile de friture a décidément la cote ces temps-ci. Quelques semaines avant que KLM ait annoncé que deux cents vols de la compagnie néerlandaise effectuant la liaison Paris-Amsterdam seront pour moitié alimentés d’huile de friture usagée (principalement végétale et collectée dans les restaurants) dès septembre prochain, le géant du hamburger, qui l’air de rien mène une politique environnementale relativement poussée depuis près de deux décennies, a en effet décidé de réutiliser les huiles de cuisson provenant de plus de quatre-vingt de ses enseignes aux Émirats Arabes Unis pour en faire du carburant.

McDonald’s s’est pour ce faire associé à Neutral Fuels, entreprise basée à Dubaï, spécialisée dans ce type de « reconversions » et dont les reins sont suffisamment solides pour produire un million de tonnes de biofuel chaque année. Des centaines de milliers de litres d’huile ayant servi dans un premier temps à faire frire les Potatoes et autres Chicken nuggets seront transformés en une essence alternative qui alimentera les camions de livraison de la chaîne de restauration rapide.

Les biocarburants élaborés à partir d’huile de friture n’ayant pas de conséquences néfastes pour l’environnement, au contraire de ceux conçus à partir de maïs, de betterave ou d’éthanol, in fine beaucoup plus polluants que les essences dites « standard » selon la grande majorité des études récentes, « McDo » a visé juste. Économies, diminution de l’empreinte carbone : bien que la collecte de l’huile génère des coûts supplémentaires, l’initiative – déjà lancée en Grande-Bretagne, en Autriche dès 2002, en Suisse l’an passé (NDLR : ce qui aux dires de Rhea Beltrami, directeur de la Chaîne d’approvisionnement chez McDonald’s Suisse, permet une économie annuelle de quelque dix mille litres de diesel traditionnel) et fin mai aux Émirats – ne manque pas d’avantages.

En plus de procurer une jolie publicité à l’inventeur du Big Mac, qui a selon toute vraisemblance tenté quelque chose d’inédit dans les pays du Golfe Persique. Sans que quiconque puisse trouver à redire.

Crédits photos : flickr – Shinichi Sugiyama / Bart Everson
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Pas mal Macdo ! Je ne suis tjrs pas convaincu par la vraie green value de l’entreprise mais bon…

  • gaga

    C’est déjà pas mal du tout :)

  • jf

    C’est vrai que ne peux rien y redire et c’est tant mieux :)