Automobile : le bonus écologique encore revu à la baisse

Présenté par Allianz
Automobile : le bonus écologique encore revu à la baisse
La prime accordée aux voitures électriques et hybrides, elle, restera inchangée

Réduction des déficits publics oblige, il a perdu beaucoup de son attrait. Mesure majeure du Grenelle de l’environnement, le bonus-malus automobile a en quelque sorte été victime de son succès, ayant coûté au dernier pointage, fin 2011, la coquette somme de 2,3 milliards d’euros à l’État depuis son entrée en vigueur en 2008. Sans pour autant le supprimer, le gouvernement a en conséquence révisé ses aides à la baisse.

Il aurait toutefois dû tout remettre à plat si l’on en croit une évaluation publiée en septembre dernier par la Direction des études de synthèses économiques de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). Car si la France se situe actuellement au deuxième rang européen en matière de rejets de CO2 au kilomètre et que les émissions de gaz à effet de serre (GES) dues à l’automobile ont chuté de 12 % dans nos frontières en l’espace de deux ans , l’impact environnemental global de la politique s’est avéré négatif : au lieu de se traduire par un verdissement de l’ensemble du parc, elle a en effet « nettement augmenté les ventes », y compris de modèles thermiques, ce qui s’est traduit par « une hausse importante des émissions liées à la production et à la circulation de ces nouvelles voitures ». Sans parler de l’allongement de la durée moyenne des trajets, dû au fait que les véhicules consomment de moins en moins de carburant…

Pour que le dispositif devienne neutre en carbone, il faudrait d’après Pauline Givord, Xavier Boutin et Xavier d’Haultfoeuille, auteurs de l’étude, instituer un coup de pouce de 700 euros pour les voitures émettant de 61 à 100 grammes de CO2 au kilomètre, un bonus de 200 euros pour les opus qui génèrent entre 101 et 120 grammes de CO2 au kilomètre et supprimer la prime allouée aux modèles rejetant de 121 à 130 grammes de CO2 au kilomètre.

Majoration des malus

Des recommandations que les pouvoirs publics n’ont pas souhaité suivre. Conformément à ce qui avait été annoncé par le ministère de l’Énergie en octobre, le bonus accordé aux véhicules émettant entre 61 et 90 grammes de dioxyde de carbone au kilomètre est ainsi passé le 1er janvier de 600 à 400 euros, celui attribué aux modèles générant de 91 à 105 grammes de CO2 au kilomètre chutant quant à lui de 300 à 100 euros. Si le « super-bonus » délivré en cas de retrait de la circulation d’une voiture de plus de quinze ans a lui aussi été raboté (de 300 à 200 euros), les malus, eux, ont été augmentés – passant de 1 100 à 1 300 euros pour les modèles émettant entre 181 et 190 grammes de CO2 au kilomètre, de 1 600 à 2 300 euros pour ceux rejetant de 191 à 230 grammes de CO2 au kilomètre et de 2 600 à 3 600 euros pour tous les véhicules qui en génèrent davantage. Quant au coup de pouce destiné aux opus électriques et hybrides, qui varie entre 3 500 et 5 000 euros, il a été maintenu. « Ces ajustements étaient nécessaires pour d’évidents motifs pour lutter contre les déficits », a commenté le ministre de l’Énergie Éric Besson en octobre.

On attend maintenant de savoir quel accueil les usagers réserveront au nouveau barême…

_

Cet article vous a été proposé par Allianz, leader européen de l’assurance et des services financiers, en partenariat avec zegreenweb. Pour en savoir davantage sur les engagements d’Allianz en matière de développement durable, nous vous invitons à visiter le site http://www.allianz-nos-engagements-durables.fr.

Crédits photos : flickr – Robert Scoble / Jean-François Gornet
GD Star Rating
loading...

  • http://www.scoop.it/t/environnement-par-la-cftc-hus/p/935860894/automobile-le-bonus-ecologique-encore-revu-a-la-baisse Automobile : le bonus écologique encore revu à la baisse | Environnement et Energies Autrement | Scoop.it

    [...] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.zegreenweb.com – Today, 1:56 [...]

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/transports-durables/id3020058 Transports Durables by zegreenweb – Pearltrees

    [...] Automobile : le bonus écologique encore revu à la baisse | zegreenweb Il aurait toutefois dû tout remettre à plat si l’on en croit une évaluation publiée en septembre dernier par la Direction des études de synthèses économiques de l’ INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). Car si la France se situe actuellement au deuxième rang européen en matière de rejets de CO 2 au kilomètre et que les émissions de gaz à effet de serre (GES) dues à l’automobile ont chuté de 12 % dans nos frontières en l’espace de deux ans , l’impact environnemental global de la politique s’est avéré négatif : au lieu de se traduire par un verdissement de l’ensemble du parc, elle a en effet « nettement augmenté les ventes », y compris de modèles thermiques, ce qui s’est traduit par « une hausse importante des émissions liées à la production et à la circulation de ces nouvelles voitures ». Sans parler de l’allongement de la durée moyenne des trajets, dû au fait que les véhicules consomment de moins en moins de carburant… [...]

  • Kzinku

    C’est dommage…

  • daniel d

    pas trop le choix vu la situation des finances publiques.