Autolib’ : l’auto-partage débarque à Paris

Présenté par Allianz
Autolib' : l'auto-partage débarque à Paris

Le projet a franchi une étape supplémentaire le week-end dernier avec la mise à disposition de la population à titre de test d’une soixantaine d’exemplaires de la BlueCar électrique du groupe Bolloré, qui avait raflé la mise en décembre dernier.

Dévoilées vendredi, ces petites citadines investiront à terme, outre la capitale, quarante-cinq autres communes d’Île-de-France. Ce faisant,Autolib’ emboîtera le pas de son aîné le Vélib’, l’une des grandes réussites de l’équipe municipale en matière de transports et qui s’est lui aussi étendu à la banlieue parisienne.

Ce système de location de véhicules décarbonés en libre-service hébergera d’ici fin juin 2012 quelque 2 000 BlueCars couleur « aluminium gris brossé » (3 000 à la finale) et a vocation à consacrer la mobilité durable dans la Ville Lumière. Il est aussi une vitrine de choix pour le groupeBolloré, actuellement en négociation avec d’autres agglomérations françaises et qui a déjà consacré la coquette somme d’1,5 milliard d’euros à la fabrication de la voiture et de la batterie brevetée LMP (lithium-métal-polymère) qui l’alimente. Un investissement considérable et qui ne sera pas amorti avant plusieurs années mais qui, en cas de succès (NDLR : le seuil de rentabilité a été fixé à 80 000 utilisateurs), pourrait amener une véritable révolution verte dans les métropoles. « Je suis convaincu que les riverains vont plébisciter ce système qui permettra aux villes d’entendre le bruit des oiseaux et de ne pas avoir d’odeur », a en tout cas prophétisé Vincent Bolloré.

Comme pour le Velib’, l’usager aura la possibilité de prendre une voiture dans une station et de la restituer dans n’importe quelle autre. Le coût de l’abonnement, lui, est très raisonnable : comptez 5 euros pour la première demi-heure d’utilisation et 12 euros par mois dans le cadre d’un forfait annuel (NDLR : « Un forfait nettoyage de 30 euros pourra en outre être appliqué si l’intérieur de la voiture n’est pas suffisamment propre. Il n’y aura pas d’état des lieux lors de la prise et lors de la remise mais le système de location informatisé permet à Autolib’ de savoir quel abonné a utilisé quel véhicule », rapportent également nos confrères de L’Express).

« Un très beau succès »

C’est l’une des raisons pour laquelle le maire socialiste Bertrand Delanoë, qui n’a jamais cessé de soutenir ce dispositif écologique, pratique et accessible à tous malgré les fortes réticences de ses « collègues » écologistes et aspire à en faire un symbole fort de son deuxième mandat, croit dur comme fer en « cet ovni, richesse technologique pour toutes les bourses ». « Le jour où ça réussirait vraiment, ce sera un changement dans toutes les villes du monde », a assuré l’édile en marge d’un déplacement en Bretagne pour soutenir Martine Aubry.« Je suis en train d’avoir une grande entreprise avec Bolloré. Ce n’est pas politique. L’intelligence de l’économie, (il faut) que cela soit encouragé, quels que soient les dirigeants et quelles que soient les orientations politiques des dirigeants », a-t-il également insisté.

« Ce service viendra en complémentarité des transports et des taxis; notre volonté consiste à élargir le panel des transports », a pour sa part indiqué son adjointe et présidente du syndicat mixte Autolib’ Annick Lepetit. Et de préciser que le dispositif « est destiné à tous ceux qui possèdent une voiture mais réalisent qu’elle leur coûte trop cher par rapport à l’utilisation qu’ils en font et à tous ceux qui ont besoin d’acquérir un véhicule mais qui n’en ont pas les moyens ». « Le pré-lancement d’Autolib’ […] offre à l’industrie française un très beau succès », a par ailleurs commenté le ministre de l’Énergie Éric Besson.

Inauguré officiellement le 5 décembre prochain – le parc sera alors doté de 250 BlueCars disposant chacune d’une autonomie de 250 kilomètres en ville et plafonnant à 130 km/h -, Autolib’ représentera au bout du compte « une réduction du parc privé d’automobiles de 22 500 véhicules, soit l’équivalent de 164 500 000 kilomètres parcourus par an par des véhicules plus polluants », rapporte le site Internet du programme. Il sera aussi appuyé par un millier d’« ambassadeurs » chargés à la fois de renseigner et d’assister les automobilistes dans toutes les étapes de location et d’éviter les actes de vandalisme – une impérieuse nécessité dans la mesure où l’assurance d’une BlueCar coûte 2 500 euros par an.

Bien qu’encore impossible à définir, le gain en matière de santé publique ne saurait être négligé eu égard aux ravages perpétrés par la pollution atmosphérique, qui ferait près d’1,5 million de morts chaque année dans le monde d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Outre l’accueil du public subsiste enfin une autre inconnue : les emplacements dédiés aux « VE » de Bolloré. Nos confrères du JDD ont évoqué la suppression d’au moins 2 000 places de parking en surface mais Mme Lepetit a déclaré qu’il était encore« trop tôt pour avancer un chiffre ». Les paris sont ouverts…

Pour tous ceux qui voudraient en savoir plus… : www.autolib.eu et http://www.facebook.com/autolib

_

Cet article vous a été proposé par Allianz, leader européen de l’assurance et des services financiers, en partenariat avec zegreenweb. Pour en savoir davantage sur les engagements d’Allianz en matière de développement durable, nous vous invitons à visiter le site http://www.allianz-nos-engagements-durables.fr.
Crédits photos : juliefromparis.com
GD Star Rating
loading...

  • visiteur

    J’attends avec impatience que ça arrive vers chez moi !
    Mais j’avoue que j’ai un peu peur que les voitures soient dégueulasses quand on les prendra. C’est vrai les gens font ce qu’ils veulent et sont, en règle générale, plutôt sales. Pas trop confiance. Mais on verra…

  • visiteur

    Mon avis est aussi partagé, je trouve autolib un très bon concept (plus de pollutions ) mais c’est clair que je vous rejoins sur ce que vous dites, quand on voit l’état de certains velibs on peut se poser la question si les gens vont prendre cela au sérieux…

  • daniel d

    Tout à fait d’accord avec les deux précédents commentaires, concept super mais avec les Français qui ne sont pas très précautionneux du bien commun, je crains le pire..

  • visiteur

    On avance dans la bonne direction malgré les inconvénients relevés plus haut, tout sera presque parfait quand ces véhicules seront alimentés par de l’électricité “propre”…

  • alain b

    Pour ma part je pense que ce projet intervient trop tôt au regard de la faible implantation des voitures électriques. Autolib’ me paraît trop en avance sur son temps et accessoirement je ne suis pas certain que ce dispositif soit à même de résoudre les problèmes de circulation dans Paris. C’est bien de tenter le coup et c’est effectivement une belle vitrine pour Bolloré mais il pourrait tomber de haut…

  • visiteur

    L’idée est bonne, peut-être un peu tôt qd même, les gens ne sont pas assez disciplinés en France

  • dk

    Excellent concept. L’expérience vaut le coup d’être tentée avec ses avantages et ses inconvénients.

  • polo

    Pas mal du tout ! Nous avançons doucement, mais bon… C’est mieux que rien !

  • visiteur

    J’espère que les élus de Paris donneront l’exemple…

  • visiteur

    Plutôt pour, à la limite on peut envisager sereinement de ne plus posséder de bagnole à Paris

  • http://alijordan.com/ cheap nike air max 2019

    cheap nike air max 2019…

    2016 adidas has perfect deployment, main NMD of the first four months of the year, followed by UltraBOOST uncaged successor, while the latter also does not lose hope, in the United States set off wave of panic buying, on sale June the first one hour, h…